61 cas actifs de COVID-19 au Centre-du-Québec


CORONAVIRUS. En date d’hier, le 27 mai, il y avait 61 cas actifs de COVID-19 au Centre-du-Québec sur les 376 recensés. C’est ce que révèle le bilan hebdomadaire publié par le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec.

Le nombre de personnes guéries a plus que doublé en un mois pour atteindre 291. Dans la MRC de Drummond, 228 citoyens sont rétablis sur 292. C’est donc dire que 78 % des gens ont réussi à combattre le virus jusqu’à ce jour.

Vingt-quatre décès sont survenus dans la région centricoise, une hausse de 60 % au cours des 30 derniers jours. Le CIUSSS MCQ ne donne toutefois pas la répartition des décès par MRC.

On en apprend également un peu plus sur le profil des personnes infectées. Les données sont toutefois pour l’ensemble de la Mauricie-Centre-du-Québec où 1914 cas ont été répertoriés, toujours en date d’hier.

D’abord, sans surprise, le virus s’attaque davantage aux aînés de 80 ans et plus (21 %). Étonnamment, les 20-29 ans (15 %) sont la deuxième tranche d’âge la plus touchée suivie par les 50-59 ans (14 %), les 40-49 ans (13 %) et les 30-39 ans (12 %). Les jeunes de 19 ans et moins (7 %) et les personnes âgées de 70-79 ans (8 %) ont été les moins affectés jusqu’à maintenant dans la région.

Au chapitre des décès dans la grande région, 73 % des cas étaient des personnes âgées de plus de 80 ans. Les autres citoyens décédés de la COVID-19 se situaient dans les tranches d’âge de 70-79 ans (18 %), 60-69 ans (8 %) et 50-59 ans (>1 %). Au total, on enregistre 180 décès depuis le début de la pandémie constituant 8% des cas déclarés.

En date d’hier, 1311 personnes étaient guéries, représentant 68 % des cas en Mauricie-Centre-du-Québec.

Il y avait 34 personnes hospitalisées, représentant 8 % des cas actifs au nombre de 423.

Enfin, soulignons que 30 830 tests de dépistage ont été effectués jusqu’à maintenant en Mauricie-Centre-du-Québec. Ceux-ci ont été réalisés dans les cliniques de dépistage et d’évaluation, les unités mobiles, les résidences pour aînés ainsi que dans les centres hospitaliers.





Source link

scroll to top