Au Danemark, l’épidémie de COVID-19 devrait «mourir d’elle-même»


L’épidémie de Covid-19 au Danemark devrait à court terme disparaître sous l’effet des mesures de confinement, selon un rapport de l’Autorité de contrôle des maladies infectieuses (SSI) rendu public mercredi, qui redoute ensuite une seconde vague de la maladie. 

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

« L’épidémie est susceptible de mourir d’elle-même si le niveau actuel de fermeture continue. L’épidémie devrait également disparaître avec un scénario de réouverture de base, à condition que les mesures de distance physique et d’hygiène soient maintenues », a indiqué l’autorité sanitaire. 

« Cela ne s’applique qu’à court terme. À l’heure actuelle, l’immunité de la population danoise est relativement faible, c’est pourquoi il existe un risque considérable qu’une deuxième vague de l’épidémie survienne plus tard », a-t-elle insisté. 

Selon ce rapport, réalisé à l’intention de l’ensemble de la classe politique pour préparer la seconde phase de levée des restrictions, le scénario de base est une réouverture, sous conditions, des centres commerciaux, bibliothèques, zoos et la tenue d’événements sportifs sans spectateurs.  

Ce scénario pourrait être combiné avec le retour en classe des collégiens et la reprise de l’activité des bars et cafés. 

Depuis la première phase de levée des restrictions avec le retour en classe très encadré des écoliers de la maternelle et du primaire et des enfants en crèche le 15 avril, suivi de la réouverture de certains petits commerces tels que les coiffeurs, le taux de reproduction, ou taux d’infection, de la maladie, a augmenté, passant de 0,6 à 0,9.  

Toutefois, souligne le SSI, un « taux de reproduction inférieur à 1 signifie que la récurrence de la maladie est en baisse ». 

L’épidémie a fait au Danemark 506 morts pour plus de 10 000 cas déclarés. 228 personnes sont actuellement hospitalisées.



Source link

scroll to top