Coronavirus : des traces de Covid-19 dans les eaux usées de Barcelone 40 jours avant le premier cas avéré


L’analyse des eaux usées a révélé la présence du coronavirus deux mois avant l’état d’urgence décrété en Espagne.

Le 15 janvier, 40 jours avant le premier cas détecté le 25 février, et deux mois avant le début du confinement et de l’état d’urgence, des traces du Covid-19 circulaient déjà dans les eaux usées de Barcelone.

« La présence de matières fécales dans les eaux usées est ce qui nous permet de surveiller la présence de matériel génétique dans le virus. Les gens, lorsque nous sommes infectés, que nous ayons des symptômes ou non, excrètent une quantité importante de matériel génétique SARS-CoV-2. » explique Nuria Zamorano, technicienne en recherche, développement et innovation à la société de gestion des eaux FACSA.

Le professeur de microbiologie à l’Université de Barcelone, Alain Bosch, a expliqué à nos confrères catalans, ne pas avoir trouvé de trace de la maladie avant la date du 15 janvier. Selon lui, si le virus a mis tant de temps avant d’être détecté c’est « Très probablement, cette circulation du virus avant la première déclaration de cas était masquée par d’autres maladies respiratoires, comme la grippe.« 

L’analyse des eaux usées, serait, selon les chercheurs, le meilleur moyen de détecter le virus sur des malades tant symptomatiques qu’asymptomatiques et permettrait de prévenir une éventuelle deuxième vague.



Source link

scroll to top