Coronavirus : le point sur le Covid-19 au 01 juin 2020


– L’info du jour –

Demain, la majorité des restrictions seront levées

Mardi 2 juin 2020, après plus deux mois de fermeture forcée pour cause de coronavirus, bars, cafés et restaurants des zones vertes sont autorisés à rouvrir leurs portes pour la phase 2 du déconfinement, avec des règles sanitaires strictes : dix personnes maximum par table, un mètre au moins entre chaque groupe, consommation debout interdite dans les bars. 

Un décret paru lundi au Journal officiel détaille cette nouvelle étape, rappelant notamment que les départements d’Ile-de-France, Mayotte et La Réunion sont en orange du fait de leur situation sanitaire. Le décret prône également le port du masque pour une large partie de la population ainsi que l’application élargie des mesures de distanciation. Il aboli aussi la limite de 100 km pour les déplacements tout en donnant aux préfets les moyens de limiter localement la circulation des individus si la situation sanitaire le nécessite.

Sciences

Covid-19 : suivez les indicateurs décisifs après le déconfinement

Sciences et Avenir suit toutes les semaines l’ensemble des indicateurs clés pour comprendre l’évolution de l’épidémie après le déconfinement le 11 mai. Au 1er juin, soit un jour avant la deuxième phase du déconfinement, le nombre de décès et des patients en réanimation continuent à descendre, alors que le nombre de nouveaux cas semble augmenter, mais une partie importante de cette augmentation est due à une estimation plus exhaustive grâce au système SI-DEP, qui centralise les données de tous les tests PCR réalisés en France.

Graphique. En orange, on voit le nombre d’individus en réanimation ; en bleu, le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid-19 ; et en noir, le nombre de décès. La ligne orange en pointillé montre le nombre de lits en réanimation disponibles au début de l’épidémie, la ligne bleue en pointillé montre le seuil de 3.000 nouveaux cas à ne pas dépasser. Cliquez pour voir en plus grand. Crédit : Nicolas Gutierrez C.

En France


Les biologistes multiplient les tests sérologiques

Chaque jour, des milliers de prélèvements sanguins arrivent dans les plateaux techniques des laboratoires de biologie de France. Les laborantins y pratiquent des tests sérologiques qui permettent de savoir si une personne a été confrontée au Covid-19, en regardant si elle a développé des anticorps. Le nombre de tests pratiqués devraient augmenter après l’annonce de la prise en charge par l’assurance-maladie de ce dosage des anticorps anti-coronavirus.

L’application StopCovid sera disponible demain 2 juin à midi

L’application de traçage StopCovid, destinée à repérer la propagation du coronavirus, sera finalement disponible à partir du mardi 2 juin à midi, et non dès ce week-end, a annoncé dimanche le secrétaire d’Etat au Numérique, Cédric O. « Nous sommes actuellement en train de pousser l’application sur les stores (boutiques d’applications) d’Apple et Google » mais « il y a un temps de revue« , a-t-il expliqué à Radio J.

Le parc national des Calanques ouvert dès mardi 2 juin

Fermé par arrêté préfectoral en raison de la crise sanitaire, le parc national des Calanques qui borde Marseille rouvrira mardi, ont annoncé ses gestionnaires. Le parc souligne en outre que le respect des gestes barrières et de l’accès dynamique aux plages doivent être scrupuleusement observés. S’asseoir, s’allonger tout comme les regroupements de plus de dix personnes est interdit. Le non-respect de ces dispositions pourra entraîner des verbalisations.

À l’étranger


Déconfinement en Europe et pic en Iran

La pandémie a fait au moins 372.047 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 11h00 GMT. Plus de 6,1 millions de cas ont été diagnostiqués depuis le début de l’épidémie dans 196 pays et territoires.

En Europe, la plupart des pays sont en phase de déconfinement : les commerces rouvrent à Moscou, le Grand Bazar fait de même à Istanbul, tout comme le Colisée à Rome. Les bars rouvrent en Finlande et en Norvège, les cafés et restaurants aux Pays-Bas, les cinémas, théâtres et salles de spectacle au Portugal.

En Iran, il y a eu 3.000 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures. Il s’agit de la plus forte hausse enregistrée depuis deux mois dans le pays.


Le monde face au coronavirus (Simon MALFATTO, Sabrina BLANCHARD / AFP)

A Bombay, une jeune société d’ambulances aide à lutter contre le coronavirus

A Bombay, face à un système sanitaire débordé par le coronavirus, trois jeunes, à la tête d’une société d’ambulances, aident au transport des malades. « HelpNow » permet de collecter des fonds afin de transformer des fourgonnettes en ambulances. Depuis l’an dernier, elles sillonnent les rues de la capitale économique indienne. Avant l’épidémie de coronavirus, HelpNow recevait quelque 800 appels par mois et faisait payer entre 600 et 5.000 roupies (7 à 59 euros), le trajet. Depuis la pandémie, elle reçoit plus de 4000 appels par semaine. L’Inde a connu une hausse des contaminations au cours des dernières semaines, avec 175.000 cas dont 5.000 mortels.

Des masques et pas d’ablutions : les Saoudiens de retour dans les mosquées

Des fidèles masqués ont afflué dimanche dans les mosquées saoudiennes, qui ont rouvert dans tout le royaume sauf dans la ville sainte de La Mecque, après plus de deux mois de fermeture en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. L’Arabie saoudite a enregistré officiellement plus de 85.000 cas de nouveau coronavirus et 503 décès.

En Corée du Sud, un robot en première ligne de l’après-confinement

Le recours à la technologie s’est accru en Corée du Sud avec la crise sanitaire liée au coronavirus alors que les entreprises cherchent à limiter les contacts humains. Après avoir globalement réussi à contrôler l’épidémie, qui a contaminé quelque 11.000 personnes et causé 269 décès dans le pays, le pays a délaissé les mesures drastiques pour évoluer vers ce que le gouvernement appelle « la distanciation dans la vie quotidienne ». Une stratégie qui emploie de nombreux robots pour remplacer des tâches humaines.

– Avec AFP

 

RÉFLEXES

Les bons gestes pour se protéger

Se laver les mains très régulièrement à l’eau et au savon (au moins 20 secondes) ou à défaut au gel hydro-alcoolique, à chaque arrivée dans un nouveau lieu.

Ne pas rendre visite aux personnes âgées pour éviter de les contaminer, ni aux personnes souffrant déjà d’une autre maladie.

Se tenir à 1-1,50 mètre de distance lors des déplacements obligatoires.

Ne pas serrer la main ou faire la bise pour se saluer.

Tousser ou éternuer dans l’intérieur de son coude.

Que faire en cas de suspicion d’infection ?

Les recommandations sont ainsi formulées sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé :

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU-Centre 15.

Pour des questions non médicales, appeler le numéro vert Coronavirus au 0 800 130 000 (gratuit, 7 jours sur 7, 24h sur 24).

Déplacements

Les déplacements sont désormais autorisés sans limite de distance à condition qu’ils soient effectués au sein d’un même département. Sinon, ils devront rester inférieurs à 100 kilomètres. Pour se rendre au-delà de cette distance, il faudra se munir d’une attestation justifiant du caractère familial ou professionnel impérieux du déplacement.



Source link

scroll to top