COVID-19: 112 nouveaux décès, enseignants et éducatrices de moins de 70 ans pourront travailler


Nouveau changement de cap : les enseignants et éducatrices en garderies âgés entre 60 et 69 ans pourront retourner au boulot, même s’il leur est toujours déconseillé de garder leurs propres petits-enfants à la maison.  

• À lire aussi: Pandémie de COVID-19: 760 militaires ont été déployés dans 13 CHSLD du Québec  

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie  

«La santé publique a établi le facteur de risque à 70 ans, et non à 60 ans», a déclaré la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, mercredi. Mme Guilbault remplaçait le premier ministre lors du point de presse sur l’état de la COVID-19 au Québec.            

Le risque de complications est plus élevé à partir de 70 ans, a-t-elle expliqué. «Donc, en bas de 70 ans, les gens peuvent retourner travailler, sans risque important pour la santé, à condition, bien sûr — et là, c’est important de le mentionner et de s’en rappeler — à condition de respecter les consignes de la santé publique, notamment les consignes de distanciation, d’hygiène», dit Mme Guilbault. 

«Donc ce sera possible pour les éducateurs et les professeurs, les enseignants âgés entre 60 et 69 ans de reprendre le travail dès la semaine prochaine», a-t-elle ajouté. La mesure s’applique également à l’ensemble des travailleurs. 

Photo Jean-François Desgagnés

Nouvelle directive 

Geneviève Guilbault a dit vouloir «clarifier l’information quant aux facteurs de risque pour la santé associés à l’âge», pourtant diffusée par son gouvernement encore récemment. 

Lundi, le premier ministre François Legault affirmait : «Évidemment, il y a des enseignants qui ont plus de 60 ans, donc on leur demande de ne pas venir à l’école». Lors de la même conférence de presse, il ajoutait au sujet des enfants : «S’ils voient des personnes, de plus de 60 ans, il y a un risque». 

Photo Jean-François Desgagnés

Dans une lettre aux éducateurs et éducatrices en service de garde, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, et le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, affirmaient également le 28 avril dernier : «Selon les recommandations de la Santé publique, il est recommandé que les éducatrices enceintes, celles souffrant d’une maladie chronique ou ayant un déficit immunitaire et celles âgées de 60 ans et plus ne retournent pas au travail pour le moment».  

  • ÉCOUTEZ l’analyse de Vincent Dessureault et de Geneviève Pettersen à QUB radio:   

Contradiction 

De plus, Québec recommande toujours aux grands-parents de ne pas garder leurs petits-enfants à la maison. «Les gens vont porter des masques comme tels en garderie, il y aura des mesures de distanciation sociale, et, entendons-nous bien, on parle de personnes qui sont en santé», a déclaré Dr Arruda pour expliquer cette apparente contradiction. 

Photo Jean-François Desgagnés

«Pourquoi, maintenant, grand-maman ne peut pas garder son petit-enfant si elle a 67 ans ou 69 ans? Ce n’est pas le même contexte d’affiliation qui va se faire dans une relation parent-grand-parent-petit-enfant. Ce n’est pas le même genre de relation, a-t-il ajouté. […] ce n’est pas le même genre d’exposition.» 

112 décès supplémentaires  

Le Québec déplore 910 nouveaux cas de COVID-19 et 112 décès supplémentaires par rapport à la veille.         

Le bilan atteint 34 327 personnes infectées et 2510 patients décédés des suites du virus.                    

 En bref:   

  • Québec débloque 31 millions $ pour un plan d’intervention en santé mentale.           
  • Un peu plus de 5000 contraventions ont été distribuées depuis le début de la crise dans l’ensemble du Québec.                 
  • Québec va accorder des permissions de sortie à des fins médicales à certains détenus qui ont moins de 30 jours de détention à purger.                           
  • Des patients de Montréal ont été transférés jusqu’à Trois-Rivières afin de «diminuer la pression» sur les hôpitaux de la métropole.         
  • Trente-quatre détenus ont été déclarés positifs à la COVID-19 à la prison de Bordeaux, à Montréal.             

Au Québec, en date du 6 mai 2020, la situation est la suivante:    

  • 2510 décès (112 nouveaux décès)                   
  • 34 327 cas confirmés (+ 910)                   
  • 1840 personnes hospitalisées (+ 19)                  
  • 213 personnes aux soins intensifs (- 5)                          

Nombre de décès par région   

  • Bas-Saint-Laurent : 1            
  • Saguenay – Lac-Saint-Jean : 26            
  • Capitale-Nationale : 69            
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec : 113            
  • Estrie : 25            
  • Montréal : 1 562            
  • Outaouais : 5            
  • Abitibi-Témiscamingue : 3            
  • Côte-Nord : 0            
  • Nord-du-Québec : 0            
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 8            
  • Chaudière-Appalaches : 8            
  • Laval : 336            
  • Lanaudière : 106            
  • Laurentides : 53            
  • Montérégie : 195            
  • Nunavik : 0            
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 0                       

Total : 2 510   

Nombre de cas par région    

  • Bas-Saint-Laurent : 36                 
  • Saguenay – Lac-Saint-Jean : 299                 
  • Capitale-Nationale : 986                 
  • Mauricie-et-Centre-du-Québec : 1 412                 
  • Estrie : 877                 
  • Montréal : 17 442                 
  • Outaouais : 318                 
  • Abitibi-Témiscamingue : 150                 
  • Côte-Nord : 113                 
  • Nord-du-Québec : 8                 
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine : 170                 
  • Chaudière-Appalaches : 411                 
  • Laval : 3 701                 
  • Lanaudière : 2 606                 
  • Laurentides : 1 586                 
  • Montérégie : 4 179                 
  • Nunavik : 20                 
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James : 10                                 

Ensemble du Québec : 34 327  

À VOIR AUSSI                       

  

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com





Source link

scroll to top