Covid-19 en Espagne : le drame des maisons de retraite


Esther Garcia a déjà dédié vingt années de sa vie aux personnes âgées. Elle ressort particulièrement bouleversée de la crise du coronavirus, qui a emporté trente patients de la maison de retraite qu’elle gère à Madrid : « Cela été un grand choc. Nous ne savions pas quoi faire, ni comment réagir. »

Des tris dans les hôpitaux ?

Selon la presse espagnole, les autorités auraient donné comme consigne de limiter les admissions de patients provenant des maison de retraite afin d’éviter un effondrement du système hospitalier.

Esther Garcia raconte comment son établissement de soin s’est retrouvé débordé et seul face à la crise sanitaire : « Nous avions besoin de ressources médicales, mais elles ne sont jamais arrivées. »

Esther Garcia a décidé de réagir quand elle s’est aperçue que le coronavirus commençait à emporter des résidents dont elle avait la charge :

Mais son appel à l’aide n’a eu que peu d’impact. Un seul résident de son établissement a été transféré à l’hôpital.

Pour les autorités, « le critère médical a prévalu en tout temps »

Sur une vidéo diffusée sur Internet, un médecin explique au personnel soignant que les occupants des maisons de repos se sont déjà vus refuser un traitement. Une réalité cruelle.

Mais pour les autorités madrilènes, les admissions dans les hôpitaux ont suivi des protocoles stricts et aucun entre eux n’a été négligé. « Le critère médical a prévalu en tout temps », insiste Isabel Díaz Ayuso, la Présidente de la communauté de Madrid.

6 000 morts dans les maisons de repos

Près de 10 000 résidents des maisons de retraite ont été transférés dans les hôpitaux pendant la pandémie. Mais 6 000 personnes âgées sont mortes dans ces établissements de soin. Ont-elles reçu le bon traitement ?

« C’est très difficile à dire. Des études, publiées par exemple dans le New England Journal of Medicine, montrent que dans certains cas, les transferts dans les hôpitaux n’ont fait aucune différence », souligne Javier Gómez, de la Société espagnole de gérontologie.

Qui est responsable ?

Les familles des victimes, elles, demandent des réponses

Jaime Velazquez, euronews Madrid : « Les maisons de retraite, les professionnels de santé et le gouvernement sont entrés dans une lutte : qui doit porter la responsabilité du bilan catastrophique de 6 000 morts ? Au milieu de tout cela, il y a la douleur des familles, nombre d’elles ont porté l’affaire devant les tribunaux. Ce sera à la justice d’identifier les responsables. »



Source link

scroll to top