Covid-19 : Essai Discovery, les raisons d’un flop français


Porté par la France, Discovery devait être le grand essai clinique européen contre le covid. Mais rien n’a fonctionné comme prévu… Enquête.

Rarement résultats d’un essai clinique ont été aussi attendus… De reports en retards, le protocole Discovery, lancé en grande pompe lors d’une conférence de presse au ministère de la Recherche le 11 mars, a fini par devenir l’un des feuilletons de la pandémie. Une première communication était prévue début avril, avant se voir différée d’un mois, puis annoncée par Emmanuel Macron pour le 15 mai, et encore repoussée…  

Lancé à l’initiative de la France, Discovery devait être le grand essai européen d’évaluation des traitements antiviraux contre le Covid-19 (remdesivir, kaletra, combinaison kaletra-interféron, et hydroxychloroquine). Il s’est, depuis, enlisé. Sur les 3200 participants espérés, seuls 758 avaient été inclus au 17 juin, dont …un au Luxembourg. « Avec aussi peu de patients, il n’a pas à lui seul la puissance statistique pour donner une réponse sur l’efficacité de ces molécules », constate Marie-Paule Kieny, membre du comité directeur de l’essai Discovery, co-fondé par l’Inserm, à travers le consortium Reacting. Les données collectées se verront toutefois versées dans le protocole international Solidarity, porté par l’Organisation mondiale de la santé, qui devrait parvenir très prochainement à des résultats sur ces traitements. « La France est le second contributeur mondial de Solidarity, insiste le Pr Yazdan Yazdanpanah, infectiologue et président de Reacting. Nous disposerons aussi d’informations plus fines dans Discovery, car beaucoup d’analyses supplémentaires sont prévues. » 

Article réservé aux abonnés

Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous et profitez de notre OFFRE LIMITÉE

2 mois pour 1 €


Je m’abonne maintenant

SANS ENGAGEMENT

Inclus dans l’abonnement Numérique et Audio

  • Magazine audio et magazine numérique augmenté
  • Masterclass de L’Express
  • Accès illimité aux articles sans pub
  • Accès à toutes les newsletters



Source link

scroll to top