Covid-19- Guyane : Clara de Bort « On entre dans une accélération à la fois très forte et brutale» – Toute l’actualité des Outre-mer à 360°


© Capture d’écran Radio Péyi

Depuis le lundi 15 juin, la Guyane avec 1326 cas enregistrés est passée au stade 3 de l’épidémie. Un nouvel échelon dans la gestion de la crise sanitaire qui conduit à la prise de nouvelles mesures sanitaires comme des évacuations sanitaires «prudentielles».

Invitée de l’émission Supplément peyi de notre partenaire sur Radio Peyi, la directrice de l’ARS Guyane a décrit une « situation épidémiologique qui s’aggrave et se dégrade brutalement» avec une forte occupation des lits de réanimation avec 25 patients dont 11 patients Covid-19. «Le Covid-19 nous amène déjà à dépasser les capacités initiales de notre territoire».

Clara de Bort a ajouté que le pic épidémiologique n’est pas encore atteint en Guyane.«On entre dans cette accélération qu’ont connu d’autres territoires avant nous, qui est à la fois très forte et brutale. Une accélération rapide et qui ne peut être supportable pour notre système de santé. Aujourd’hui, il faut que tous nos efforts soient concentrés sur la prise en charge des personnes malades, les plus vulnérables», a-t-elle indiqué.

Réserve sanitaire et évacuations sanitaires «prudentielles»

Pour répondre à la crise sanitaire, l’ARS Guyane va intensifier les moyens humains et matériels. « Nous allons faire venir du personnel supplémentaires. Notre objectif est que dans les prochains jours avec des renforts supplémentaires à une quarantaine de lits de réanimation sur le territoire. Dans le même temps, nous lancerons des évacuations sanitaires que l’on appelle prudentielles pour être sûr de pouvoir absorber les patients supplémentaires qui pourraient arriver d’un seul coup». Clara de Bort a indiqué aussi qu’une nouvelle demande de réserve sanitaire a été formulée.





Source link

scroll to top