Covid-19: l’Algérie réfute toute manipulation de chiffres


L’Algérie connaît une nette décélération de la propagation du coronavirus.

La chute spectaculaire des cas de contamination au covid-19 fait l’objet de spéculations en Algérie. D’où la sortie, le 3 juin, de Mohamed Bekkat Berkani, président du Conseil national de l’Ordre des médecins et membre de la Commission nationale de veille et de suivi de l’évolution de l’épidémie du coronavirus dans le pays.

Pour ce vieux routier de la médecine, les chiffres que la commission fournit quotidiennement sur l’évolution de l’épidémie en Algérie ne sont pas manipulés. «Je suis le président du Doyen des médecins et je porte ma responsabilité et le mensonge n’est pas l’un de nos attributs”.

Le pays qui évoluait avec une moyenne quotidienne de 200 cas positifs a vu ce chiffre presque divisé par deux. Au 3 juin, l’Algérie a enregistré 107 nouvelles contaminations ainsi que 6 nouveaux décès du nouveau Coronavirus, selon le bilan du ministère de la Santé du mercredi 03 juin. Reste à savoir si ces résultats encourageants conduiront à un déconfinement accéléré.

Interpellé sur le sujet, Mohamed Bekkat fait appel à la caution présidentielle: “le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune suit l’évolution de la situation à travers ces chiffres afin de décider de la levée ou non du confinement partiel”. Le bilan global de la pandémie s’élève ainsi à 9733 cas positifs dont 673. L’Algérie est avec l’Egypte et l’Afrique du Sud l’un des trois pays où le covid-19 a fait le plus de morts en Afrique.



Source link

scroll to top