Covid-19 : l’Allemagne veut interdire les grands rassemblements au moins jusqu’en novembre


L’Allemagne reste sur ses gardes. Les grands rassemblements vont rester interdits en Allemagne jusqu’à novembre au moins pour limiter toute propagation du nouveau coronavirus, selon un projet d’accord entre le gouvernement fédéral et les régions obtenu par l’AFP.

Malgré le déconfinement et l’accalmie sur le front de la pandémie, « les grands événements tels que les festivals, les fêtes de village, de ville, de rue, les manifestations vinicoles, les tournois de tir ou les fêtes foraines ne sont pas possibles actuellement et […] au moins » jusqu’à novembre, stipule ce document appelé à être entériné dans la journée.

Seuls seront autorisés des rassemblements plus limités qui permettent une distanciation physique entre participants, qui devront être masqués, et une « traçabilité des contacts ». Une distance minimale de 1,5 mètre va rester en vigueur dans l’espace public. Ecoles et garderies vont elles poursuivre leur réouverture progressive, qui devrait être parachevée après l’été.

Gouvernement et régions encouragent en outre les Allemands à utiliser l’application en vigueur depuis mardi dans le pays et déjà téléchargée à 6,5 millions de reprises, selon le ministre de la Santé, Jens Spahn.

Le virus circule toujours en Allemagne

L’Allemagne comptait mercredi 187 184 cas confirmés de Covid-19 (+ 345 en 24 heures) et 8 830 décès (+ 30), selon l’Institut Robert Koch, qui estime à 173 600 (+ 500) le nombre de personnes guéries. Signe que le virus circule toujours en Allemagne, de nouveaux foyers continuent d’y être détectés.

Environ 400 employés d’un abattoir de Gütersloh en Rhénanie du nord-Westphalie, dans l’ouest du pays, ont été testés positifs au Covid-19, selon le gouvernement régional. Leurs proches doivent à présent subir des tests. Les abattoirs, aux conditions d’hygiène parfois douteuses, ont constitué en Allemagne plusieurs foyers de contamination depuis le début de la pandémie, obligeant le gouvernement à prendre des mesures pour limiter les risques.

VIDÉO. « Je veux retrouver ma vie d’avant ! » : des manifestants anti-confinement en Allemagne

A Berlin, dans le quartier de Neukölln, environ 370 familles sont actuellement en quarantaine dans leurs appartements situés dans des cités populaires après la découverte de plusieurs cas. Environ 70 personnes ont été testées positives à ce stade dans des ensembles d’habitation de ce quartier populaire de la capitale.



Source link

scroll to top