COVID-19: le Canada franchit le cap des 50 000 cas


Le Canada a franchi, mardi, le cap symbolique des 50 000 personnes infectées par le coronavirus, tandis que le fédéral a admis s’attendre à jusqu’à 1000 décès au cours des sept prochains jours. 

• À lire aussi: COVID-19: 83 nouveaux décès et 775 cas supplémentaires au Québec 

• À lire aussi: COVID-19: Des commerces pourront rouvrir dès le 4 mai, mais seront fermés le dimanche 

• À lire aussi: COVID-19: voici comment fonctionnera le déconfinement des enfants 

En fin de journée, on dénombrait un total de 50 026 cas et de 2859 décès liés à la COVID-19 au Canada, soit des hausses de 1526 cas et de 152 décès en 24 heures. Ce triste bilan est appelé à s’aggraver encore, a d’ailleurs averti le premier ministre Justin Trudeau. Des prévisions fédérales dévoilées mardi font état d’un bilan qui pourrait s’élever jusqu’à 3883 décès au pays d’ici le 5 mai.

À lui seul, le Québec totalise désormais 51,5 % de tous les cas de COVID-19 au pays, soit 25 757 patients infectés. La Belle Province fait encore pire sur le plan des décès, totalisant 58,8 % des 2852 morts recensés à ce jour au Canada. Il est à noter que certaines provinces, comme l’Alberta et la Colombie-Britannique, n’avaient pas encore mis à jour leur bilan à jour en mi-journée.

Malgré l’alourdissement continu du bilan québécois, le gouvernement Legault est allé de l’avant, comme prévu, avec la présentation de son plan de relance économique en vertu duquel les commerces ayant pignon sur rue, hors Montréal, pourront rouvrir dès lundi prochain.

La veille, Québec a annoncé la réouverture graduelle des écoles primaires à partir du 11 mai, sauf dans la communauté métropolitaine de Montréal où la date a été fixée au 19 mai.

Deux provinces, deux plans

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a d’ailleurs semblé critiquer la position québécoise, mardi. Contrairement au Québec, l’Ontario a opté pour garder ses écoles fermées au moins jusqu’au 31 mai et n’a pas voulu donner de date pour la relance de son économie, même si elle compte moins de cas de COVID-19 que sa voisine.

«La décision du Québec leur appartient. On ne fera pas ça ici en Ontario. […] Je ne mettrai pas nos enfants dans des classes. Nous allons les protéger à tout prix», a lancé M. Ford en conférence de presse lorsqu’interrogé directement sur le plan de relance du Québec.

Le gouvernement Ford a aussi refusé, à nouveau, de donner une date de mise en application de son plan de réouverture de l’économie présenté lundi. «Nous voulons une tendance à la baisse des nombres. […] Pas juste une coïncidence sur quelques jours», a plaidé la ministre de la Santé, Christine Elliott.

Or, le bilan de l’Ontario est reparti à la hausse, mardi, avec l’annonce de 525 nouveaux cas de COVID-19 et de 59 décès, pour un total de 15 381 infections et 951 morts depuis le début de la pandémie.

La situation au Canada:

  • Québec: 25 757 (1682 décès)
  • Ontario: 15 381 (951 décès)
  • Alberta: 4850 (80 décès)
  • Colombie-Britannique: 2053 (105 décès)
  • Nouvelle-Écosse: 915 (27 décès)
  • Saskatchewan: 366 (5 décès)
  • Manitoba: 272 (6 décès)
  • Terre-Neuve-et-Labrador: 258 (3 décès)
  • Nouveau-Brunswick: 118
  • Île-du-Prince-Édouard: 27
  • Yukon: 11
  • Territoires du Nord-Ouest: 5
  • Nunavut: 0
  • Canadiens rapatriés: 13

Personnes atteintes par le virus: 50 026

Nombre de décès: 2859



Source link

scroll to top