COVID-19 : le Lightning met un frein aux entraînements en raison d’une éclosion


Le Lightning de Tampa Bay a dû mettre un frein à la phase 2 du protocole de retour au jeu de la Ligue nationale de hockey, vendredi, en raison de cas de COVID-19. 

• À lire aussi: Le coronavirus frappe fort chez les Phillies

• À lire aussi: Nouveaux cas de COVID-19 à Atlanta et Miami

Sportsnet a rapporté l’identité de l’équipe alors que le réseau TSN mentionnait initialement qu’une équipe de la LNH avait dû fermer ses complexes d’entraînement. Trois joueurs, dont l’identité n’a pas été révélée, et deux membres du personnel de l’équipe ont reçu un diagnostic positif au virus.

Tous les autres membres de l’organisation seront testés. S’il n’y a pas de cas positifs supplémentaires, la phase 2 pourra continuer, selon TSN.

La Floride connait présentement une recrudescence importante du nombre de cas de COVID-19, et les hockeyeurs ne sont pas à l’abri puisque l’accès aux centres d’entraînement se fait sur une base volontaire.

Toujours selon le média canadien, la quatrième phase du retour à l’action, c’est-à-dire le retour des matchs, pourrait se faire dans une «bulle», à l’image du retour au jeu de la NBA et de la Major League Soccer (MLS) à Orlando, plutôt qu’avec le système de villes hôtes. Le nombre de tests de dépistage augmenterait aussi de beaucoup.

Une situation semblable à celle du Lightning est survenue vendredi chez les Phillies de Philadelphie, qui s’entraînent eux aussi en Floride.



Source link

scroll to top