COVID-19: le sang de 6500 personnes testé


Héma-Québec prévoit commencer cette semaine à vérifier la présence d’anticorps dans le sang de 6500 personnes, pour avoir un aperçu de la proportion de la population qui a contracté la COVID-19.

L’organisme faisait des essais la semaine dernière, pour s’assurer que le protocole de détection d’anticorps était au point. 

« L’idée de l’étude, c’est d’avoir un portrait de la proportion des gens dans la population qui ont été exposés au virus de la COVID-19 tout au long de la première vague », explique le vice-président aux affaires médicales et à l’innovation d’Héma-Québec, Marc Germain.

Pour l’instant, il n’y a pas de consensus à savoir si les anticorps protègent d’une éventuelle réinfection, encore moins combien de temps durerait l’immunité.

En date de samedi, 33 décès liés à la COVID-19 se sont ajoutés au Québec pour un total de 5408 décès et 54 674 infections. 

L’étude doit porter sur 6500 Québécois de plusieurs régions, avec une surreprésentation dans la région métropolitaine, où le virus a fait des ravages.

Les résidus sanguins nécessaires pour les tests sont amassés en même temps que des collectes de sang préalablement ciblées. Les donneurs sont avisés avant de faire leurs dons. La collecte de ces échantillons est commencée depuis le début du mois et les premiers résultats sont attendus au début juillet. Les gens dont le sang contiendra des anticorps seront questionnés par Héma-Québec, ce qui pourrait donner un aperçu de la proportion de gens qui ont eu la COVID-19 sans symptômes.

♦ Le Dr Germain rappelle que pour ne pas biaiser l’étude, il ne faut pas que des gens se déplacent pour donner du sang dans l’intention de vérifier s’ils ont été infectés ou pas.



Source link

scroll to top