Covid 19: les avocats de Guadeloupe à la reconquête


La crise du coronavirus impacte l’économie. Parmi les premiers concernés: les professions libérales. Elles sont directement en contact avec le client. C’est le cas des avocats. Deux mois où l’activité a chuté. Cela se rajoute à leur mobilisation contre la réforme des régimes de retraites. 

Deux mois paralysés à cause de la circulation du virus covid 19 en Guadeloupe. L’économie de la Guadeloupe tire la langue. les entreprises songt concernées, mais il y a aussi les artisans, les indépendants, les professions libérales… Les avocats sont directement en contact avec leur client. Cette crise, sans précédent, aura des cosnéquences. Si les cabinets ont leur clientèle, il n’empêche que pour certains il va falloir faire face. Les jeunes avocats, notamment doivent se faire une place et retrouver une activité satisfaisante.

Maître Malia Edwige est collaboratrice dans un cabinet pointois. Elle a vu ses revenus fortement baisser, à cause de cette période de Covid 19.

 

Maître Malia Edwige, avocate au barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy

Pendant cette période il n’était pas possible d’assister aux audiences, mais les avocats ont continué à porter assistance à leur client, à faire du conseil juridique, en télétravail. Une activité indispensable, d’autant que l’année 2020 a commencé avec une mobilisation des robes noires contre la réforme des régimes de retraite du gouvernement. Une mobilisation qui pèse encore dans l’activité. 

Maître Béatrice Tetein-Aymer, avocate au barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy: 

 

La mobilisation contre la réforme des retraites pèse encore…

L’activité judiciaire reprend au sein des cours et tribunaux de l’archipel. Le tout en respectant les mesures de distanciation sociale et les gestes barrières. Les avocats du barreau de la Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy se veulent combatifs. Ils ont décidé de se retrousser les manches. 

 



Source link

scroll to top