COVID-19: les Québécois croient moins aux théories du complot


Vous pensez que la COVID-19 n’a jamais existé? Que le virus a été créé en laboratoire ou par le gouvernement chinois? Qu’un remède existe, mais qu’il demeure caché? 

• À lire aussi: Près de la moitié des Canadiens croient des théories du complot

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

Les Québécois croient moins que les autres Canadiens et les Américains à ces théories du complot et d’autres du même genre, selon un sondage mené par la firme Léger. 

Face à dix théories du complot allant de l’implication de Bill Gates dans la pandémie à un lien entre le virus et le réseau 5G, les Québécois sont ceux ont pays qui y adhèrent le moins. Ils sont systématiquement sous la moyenne canadienne pour l’acceptation de chacune des scénarios. 

Et de manière générale, 49 % des Québécois ont cru au moins une de ces dix théories fabulées, soit la plus faible proportion parmi les régions du pays. La moyenne canadienne est de 53 % avec les Albertains en tête à 60 %. 

Les jeunes de 18 à 34 ans sont les plus susceptibles de gober ces versions des faits, tandis que les aînées de 55 ans et plus y adhèrent le moins. 

Les gens en milieu rural croient bien davantage aux théories du complot que les ceux des milieux urbains. 

Par rapport aux Américains, les Canadiens croient systématiquement moins aux théories alternatives présentées dans le sondage Léger. Au sud de la frontière, 67 % des répondants ont été d’accord avec au moins un des dix scénarios complotistes contre 53 % chez ceux au Canada. 

Favorables au masque

Par ailleurs, les Québécois sont parmi ceux ont pays qui disent le plus porter le masque lorsqu’ils se rendent dans un lieu public. Environ 51 % d’entre eux disent le faire, tout juste derrière les meneurs, les Ontariens, à 52 %. La moyenne canadienne est de 45 %, ce qui est moindre qu’aux États-Unis, puisque 78 % des répondants dans ce pays ont dit porter le masque. 

Les gens de milieux ruraux sont beaucoup moins susceptibles de mettre un couvre-visage que ceux en ville ou en banlieue. 

Les Québécois sont ceux au pays qui sont le plus favorables au port obligatoire d’un masque. Environ 59 % d’entre eux sont d’accord avec une telle exigence contre 51 % en moyenne au Canada. 

Ce sondage internet a été mené du 22 au 25 mai auprès de 1510 Canadiens et 1005 Américains, adultes.



Source link

scroll to top