Covid-19 : l’OMS clarifie sa position sur la transmission asymptomatique


« Depuis début février, nous disons que les personnes asymptomatiques peuvent transmettre la Covid-19, mais que nous avons besoin de plus de recherches pour établir l’étendue de la transmission asymptomatique », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS lors d’un point de presse virtuel depuis Genève. Selon le Chef de l’OMS, ces « recherches sont en cours ».

« Mais voici ce que nous savons : trouver, isoler et tester les personnes qui présentent des symptômes, ainsi que retracer et mettre en quarantaine leurs contacts, est le moyen essentiel d’arrêter la transmission de Covid19 », a-t-il ajouté.

Selon le Dr Tedros, l’OMS « pouvait toujours faire mieux » au sujet de ses recommandations sur la transmission asymptomatique du coronavirus. « La Covid-19 est un nouveau virus et l’OMS apprend tout le temps, a déclaré le Chef de l’OMS.

Dans ces conditions, l’OMS estime que communiquer en temps réel sur un nouveau virus n’est pas toujours facile, mais pense que cela fait partie de son « devoir envers le monde ». « Nous sommes favorables à un débat constructif et c’est ainsi que la science progresse. Les avis de l’OMS continueront à évoluer au fur et à mesure que de nouvelles informations seront disponibles », a insisté le Dr Tedros, se déclarant « favorable à un débat constructif ».

L’OMS avait déjà apporté hier mardi une « clarification » au sujet de « rares » cas de transmission du nouveau coronavirus par des personnes asymptomatiques.

Un nouveau virus signifie par définition « que nous apprenons au fur et à mesure »

Maria Van Kerkhove, responsable technique de la cellule chargée de la gestion de la pandémie à l’OMS, avait déclaré lundi que sur la base d’études réalisées dans plusieurs pays la transmission du virus par une personne asymptomatique semblait « très rare ».

« Nous essayons de recevoir de plus amples informations des pays pour répondre vraiment à cette question. Mais il semble rare qu’une personne asymptomatique transmette » la maladie, avait ajouté l’épidémiologiste lors d’une conférence de presse virtuelle de l’OMS.

Il est juste de dire que ce virus microscopique nous a tous rendu humbles – Docteur Tedros, Directeur général de l’OMS

« Lors de la conférence de presse de lundi, mon collègue le Dr Van Kerkhove a répondu à une question d’un journaliste sur la mesure dans laquelle COVID19 est diffusé par des personnes qui ne présentent pas de symptômes. Nous avons déjà répondu à des questions similaires sur ce sujet », a de son côté détaille le Dr Tedros. « Hier, le Dr Van Kerkhove et le Dr Mike Ryan ont également organisé une session Facebook Live pour expliquer ce que nous savons et ne savons pas sur la transmission asymptomatique, et pour répondre aux questions des journalistes et du public », a-t-il poursuivi.

Le Chef de l’OMS plaide l’humilité sur la connaissance d’un nouveau virus. « J’ai parlé d’humilité à plusieurs reprises au cours des derniers mois et je pense qu’il est juste de dire que ce virus microscopique nous a tous rendu humbles », a d’ailleurs fait remarquer le Dr Tedros. Pour lui, un nouveau virus signifie par définition « que nous apprenons au fur et à mesure ».

« Nous avons beaucoup appris, mais il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas », a souligné le Chef de l’Agence onusienne.

L’OMS explique ce qu’elle sait, ne sait pas et ce qu’elle fait pour en savoir plus

Il entend continuer à informer la planète sur « les dernières preuves scientifiques et de l’évolution de la pandémie de Covid-19 ». « Nous voulons toujours être clairs sur l’évolution de la science, et nous nous engageons à rendre compte de tout ce que nous faisons et disons », a relevé le Dr Tedros.

Plus largement, l’OMS entend continuer « à travailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour accélérer la science et en apprendre davantage sur la manière dont la maladie se propage, sur les meilleures pratiques en matière de recherche des contacts, ainsi que sur la mise au point de nouveaux traitements et vaccins ».

Nous voulons toujours être clairs sur l’évolution de la science – Dr Tedros., Directeur général de l’OMS

C’est dans ce même état d’esprit que l’Agence onusienne continue à parler aux États membres, aux médias et au grand public de ce qu’elle sait du nouveau coronavirus, « des lacunes dans les données probantes et de la façon » dont cela façonne la réflexion de l’OMS. « Nous expliquerons ce que nous savons, ce que nous ne savons pas et ce que nous faisons pour en savoir plus », a souligné le Chef de l’OMS.

A noter que la pandémie a fait au moins 407.159 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi mercredi par l’OMS.  Plus de 7,12 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché, avec 110.770 décès sur plus de 1,9 million de cas confirmés. Suivent le Royaume-Uni avec 40.883 morts, le Brésil (37.134), l’Italie (34.043) et la France (29.296).  La Chine où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 84.641 cas dont 4.645 décès.

L’Europe totalisait mercredi 185.599 décès pour 2.324.986 cas, la région des Amériques et des Caraïbes 183.950 décès (3.415.174 cas).

L’Afrique, continent le moins touché jusque-là, recense 201.157 cas dont 5.486 décès.



Source link

scroll to top