COVID-19: microéclosions et essoufflement du personnel de soins de santé à prévoir


Le Québec doit prévoir des microéclosions de cas de COVID-19 et se préparer à un essoufflement du personnel de la santé, particulièrement en milieu hospitalier et dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée, estime l’ex-présidente de Médecins sans frontières, la Dre Joanne Liu.

• À lire aussi: [DIRECT] Le Québec se déconfine: voici ce qui est ouvert ou fermé, permis ou interdit 

• À lire aussi: La réouverture des restaurants annoncée «sous peu», affirme la ministre Proulx 

• À lire aussi: [EN DIRECT 28 MAI] Tous les développements de la pandémie 

«Est-ce qu’on aura assez de souffle pour courir cet ultra-marathon qu’on a débuté pieds nus?» a-t-elle demandé, en entrevue à l’émission Dutrizac, sur QUB radio.    

Alors que le déconfinement se poursuit au Québec, la Dre Liu estime que les risques de voir apparaître des microéclosions «un peu partout dans la province» sont très élevés. 

Elle souligne aussi l’importance de soutenir le personnel de la santé et de s’assurer qu’il se sente protégé, parce que les risques d’essoufflement sont très élevés.   

  • ÉCOUTEZ la Dre Liu, ex-présidente de Médecins sans frontières, sur QUB radio:   

Vous avez vaincu la COVID-19? Le Journal est à la recherche de personnes guéries du coronavirus et qui aimeraient témoigner.

Écrivez-nous à scoop@quebecormedia.com



Source link

scroll to top