COVID-19 : plus de 5300 morts au pays


En remplacement de son point de presse quotidien, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, publie aujourd’hui la déclaration qui suit.

«En date du jeudi 14 mai, il y a 72 536 cas de COVID-19, dont 5337 décès. Plus de 35 523, ou 49%, des cas sont maintenant guéris. Les laboratoires de partout au Canada ont réalisé des tests de dépistage de la COVID-19 chez plus de 1 199 591 personnes à ce jour et les résultats d’environ 6% de ces tests étaient positifs. Nous dépistons maintenant en moyenne de 26 000 à 28 000 personnes par jour. Ces nombres dressent le portrait de ce que nous connaissons à l’heure actuelle et ils changent rapidement. J’encourage les Canadiennes et les Canadiens à consulter Canada.ca/le-coronavirus pour obtenir l’information la plus récente.

La COVID-19 continue d’être une grave menace pour la santé mondiale et la situation évolue chaque jour. Nos efforts communs pour ralentir la propagation de la COVID-19 et maîtriser l’épidémie ont aplati la courbe au Canada. Le ralentissement de la croissance se traduit par des nombres réduits de cas par jour, mais la maladie se transmet encore dans de nombreuses régions du pays, et nous devons continuer à faire preuve de vigilance.

Pendant que notre courbe redescend, nous pouvons tirer des leçons d’autres pays qui nous devancent en cette matière. La COVID-19 fera un retour si nous assouplissons trop les mesures ou si nous le faisons trop tôt. Nous devons poursuivre nos efforts de santé publique énergiques pour réduire la transmission du virus et réduire au minimum ses incidences générales, notamment ses effets sociaux et économiques sur la population canadienne. Notre intervention continuera d’évoluer à mesure que nous en apprenons plus sur ce virus, ce qui nous permettra de renforcer notre état de préparation en vue de gérer de possibles futures vagues.

À l’échelle individuelle, cela signifie que nous devons mettre en pratique les mesures qui ont déjà fait leurs preuves : nous laver les mains, rester à la maison si nous sommes malades et pratiquer l’éloignement physique, c’est-à-dire demeurer à 2 mètres des autres chaque fois que nous sortons de notre bulle de sécurité. Comme la pandémie a touché chaque région au Canada différemment, les régions ont toutes mis en place leurs propres protocoles. Veuillez consulter les autorités de votre province ou de votre territoire pour vous assurer que vous appliquez les protocoles qui sont adaptés et qui conviennent en fonction des données épidémiologiques et du contexte local dans votre région.

J’ai hâte à la réouverture prudente des milieux récréatifs, sociaux et économiques du Canada. Merci de vos efforts soutenus pour assurer la sécurité de tous et de toutes.»





Source link

scroll to top