Covid-19 : quelles sont les règles sanitaires à respecter dans les salles de spectacle ?


Question posée par Florent le 18/06/2020

Bonjour,

En zone verte, les salles de spectacle et de théâtre ont pu rouvrir dès le 2 juin. A Paris, désormais aussi en vert, la réouverture a été possible le 15. Mais à condition que les salles accueillent moins de 5 000 personnes. Les salles de cinéma, elles, rouvrent ce lundi. Plusieurs séances ont même été organisées dès minuit.

Dans tous les cas, un protocole sanitaire détaillé est à respecter. Pour les salles de spectacle, l’autorisation du préfet est nécessaire avant la réouverture. Celle-ci doit être demandée 72 heures avant.

Celles-ci doivent être nettoyées une fois par jour, et les endroits fréquemment touchés par les spectateurs (les poignées, les rampes ou les robinets par exemple) entre chaque séance. La réservation en ligne doit être privilégiée et les salariés en contact avec le public équipés de masques. Il est recommandé d’installer une plaque de plexiglas aux guichets et le contrôle des billets (quand une douchette qui permet de scanner les billets n’est pas disponible) peut se faire de manière visuelle ou en demandant au spectateur de déchirer lui-même son billet. Du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition du public.

Tous les spectateurs assis

Les spectateurs, sauf les enfants de moins de 11 ans, doivent eux aussi porter un masque. Les espaces de circulation doivent être réorganisés pour que les spectateurs n’aient pas à se croiser dans des espaces étroits et les portes régulièrement ouvertes.

Dans les salles, les premiers rangs doivent être laissés libres si la scène est proche. Et tous les spectateurs doivent disposer d’une place assise. Les spectacles debout ne sont pas autorisés. Le ministre de la Culture a annoncé sur Europe 1 dimanche qu’il n’était plus nécessaire de laisser systématiquement un siège vide entre chaque place. La décision a été prise vendredi en Conseil de défense et de sécurité nationale. Toutefois, les différents groupes de spectateurs doivent être séparés d’une place. Si un spectateur est seul, un siège devra donc être laissé libre de chaque côté. Franck Riester a toutefois annoncé de possibles évolutions à venir : «Le président de la République nous a demandé de travailler dans les jours qui viennent pour que d’ici le 10 juillet, on puisse prendre une décision pour la rentrée de septembre […] et lever la distance d’un siège entre groupes sociaux.»

Séances décalées au cinéma

Pour les salles de cinéma, le protocole est quasiment le même. Il n’y a pas d’obligation d’une place libre entre les personnes d’un même groupe. Le port du masque par les spectateurs est «recommandé», le contrôle des billets doit se faire sans contact, des solutions hydroalcooliques doivent aussi être mises à disposition à l’entrée, les salles doivent cette fois être nettoyées entre chaque séance et les surfaces de contact au moins deux fois par jour. En plus des mesures décrites ci-dessus, 1 mètre de distance doit être respecté dans les salles d’attente, les séances décalées pour fluidifier les flux de spectateurs. Des messages de prévention sanitaire devront être diffusés avant chaque séance et les sorties organisées pour éviter que le public se croise.

Si tous les cinémas ont pu rouvrir ce lundi, certains n’ouvriront leurs portes que dans quelques jours. Quant aux salles de spectacle, même si celles de moins de 5 000 personnes ont pu rouvrir depuis le 2 juin en zone verte, presque aucune ne l’a fait. En plus du protocole sanitaire et de l’organisation adéquate à appliquer, la mise en place d’un spectacle prend du temps. «Officiellement, les salles avaient le droit de rouvrir, mais dans les faits c’est extrêmement rare. Il y en a quelques-unes qui vont commencer à organiser des événements fin juin», indique à CheckNews le secrétaire général de l’Association des centres chorégraphiques nationaux (ACCN) et de l’Association des centres dramatiques nationaux (ACDN), Frédéric Pérouchine. C’est le cas par exemple du nouveau théâtre de Montreuil (Seine-Saint-Denis), qui va reprendre samedi et dimanche deux spectacles prévus initialement en début de mois, de la Comédie de Reims, qui va organiser des lectures-apéros du 30 juin au 17 juillet, ou encore du théâtre de Nice qui va faire  des spectacles en plein air à partir du 1er juillet. Plusieurs théâtres parisiens organisent aussi des événements à partir de ce lundi.

«En zone verte, on a appris deux jours avant qu’on pouvait rouvrir. Il y a des questions d’organisation qui prennent du temps, même si des spectateurs appelaient les salles pour savoir ce qui allait se passer dès le 2 juin», poursuit Frédéric Pérouchine. Avant d’ouvrir, il faut pouvoir proposer un spectacle : c’est-à-dire qu’il soit prêt, répété, que les comédiens et techniciens soient disponibles, gérer les costumes et décors, etc. Le tout alors que tous ont été annulés en raison du confinement. D’autres salles ont donc décidé d’attendre la rentrée, par exemple la Gaîté lyrique, à Paris, a annoncé rouvrir le 2 septembre.

Cordialement,

Ecoutez le podcast hebdomadaire des coulisses de CheckNews. Cette semaine : «Manif pour Adama Traoré : le difficile décompte des rassemblements statiques»

Ecoutez le nouvel épisode du podcast de CheckNews. Si rien ne s’affiche, cliquez sur ce lien.


Pauline Moullot





Source link

scroll to top