Covid-19 : vers un assouplissement des règles sanitaires en Angleterre


Les amateurs de pub pourront bientôt lever leur verre – du moins, en Angleterre. Le gouvernement britannique a annoncé un assouplissement des règles confinement, le plus important depuis le début de l’épidémie de Covid-19. A partir du 4 juillet, la règle de distanciation passera de 2 mètres à un mètre, ce qui signifie que les pubs, les hôtels et les restaurants pourront rouvrir.

« Aujourd’hui, nous pouvons dire que notre longue hibernation nationale commence à prendre fin et que la vie reprend dans nos rues et dans nos magasins, l’agitation commence à revenir » a déclaré le Premier ministre Boris Johnson devant le parlement.

Ces réouvertures ne concernent que l’Angleterre. Le Pays de Galles, l’Écosse et l’Irlande du Nord s’en tiennent pour l’instant à la règle des deux mètres. La Grande-Bretagne continue d’enregistrer 1 000 nouveaux cas par jour.

Lors du dernier briefing quotidien, les scientifiques britanniques ont fait preuve de prudence. Chris Whitty, médecin en chef pour l’Angleterre a expliqué :

« Nous devons tous, dans chaque pays, trouver un équilibre durable car nous devons vivre avec ce virus à l’avenir et trouver un moyen de le faire. Aucune décision ne sera sans risque ».

En Rhénanie-du-Nord-Westphalie, l’État allemand a réimposé des restrictions de confinement dans deux districts, dont celui de Gütersloh, après une flambée de cas de coronavirus, qui a touché plus d’un demi-million de personnes.

Les autorités suivent l’épidémie dans une usine de conditionnement de viande où plus de 1 500 travailleurs ont été testés positifs.

Brigitte Jäger, habitante de Rheda-Wiedenbrück témoigne de son inquiétude :

« Le district a pris l’initiative de ces mesures. Et si elles étaient prises trop tard ? Personne ne peut le dire. Mais en tout cas, il était probablement un peu trop tard, sinon la propagation n’aurait pas eu lieu. »

Et en France, la nouvelle application téléphonique pour le suivi des cas de coronavirus n’a alerté que 14 personnes sur le risque de contamination depuis son lancement il y a trois semaines.

L’application « Stop Covid » est considérée comme un outil essentiel pour ralentir la propagation du Covid-19. Mais, contrairement à l’Allemagne où 10 millions de personnes ont téléchargé leur application, seulement deux millions l’ont fait en France.



Source link

scroll to top