Des unités spéciales anti-COVID 19?


La mise en place d’unités spéciales pour intervenir rapidement lorsque surviennent des éclosions de COVID-19 devrait être préconisée selon la docteure Joanne Liu.

• À lire aussi: COVID-19: microéclosions et essoufflement du personnel de soins

Celle qui a été présidente de l’ONG Médecins sans frontières (MSF) et a notamment participé à la lutte contre l’Ebola croit que ces sortes de «swat teams» seraient très utiles sur le terrain.

«C’est ce que j’appelle des équipes rapides de réponse. En fait, c’est ce qui a été fait en Colombie-Britannique. Quand il y a un endroit où il y a un nouveau foyer, et notamment dans une communauté vulnérable, on envoie une équipe qui va dans ce centre là (…) et on travaille avec les gens sur place pour optimiser les conseils de prévention et contrôle d’infection», a-t-elle dit en entrevue à LCN.

«Répondre à une pandémie, c’est toujours un exercice d’humilité. Ce dont on est le plus à risque, c’est qu’il y ait des micro-éclosions qui vont se manifester avec l’assouplissement du confinement et la mobilité des populations.»

Ces unités spéciales pourraient ainsi aider le personnel en place à «passer des recommandations écrites à une opérationnalisation de ces recommandations».

Interrogée sur la possibilité d’une deuxième vague et sur les réponses qu’il faudrait y apporter, Dre Liu indique qu’il faut retenir les leçons de ce qu’il vient de se passer.

«Il faut s’assurer que toutes les leçons apprises pendant cette première vague-là qui est en train de se calmer vont être appliquées et qu’on sera beaucoup mieux préparé dans un deuxième temps», a-t-elle fait savoir.

«Depuis le début il y a un tiraillement entre protéger la population versus avoir une société capable de vivre. Je crois qu’on est capable d’avoir des comportements qui sont responsables et qui vont minimiser la transmission communautaire et permettre de faire un certain relancement. Il ne faut pas se tromper de bataille. Ce n’est pas l’assouplissement du confinement qui est la réponse totale sur la relance économique. Ce n’est pas l’un contre l’autre, ça va aller ensemble.»

Voyez le reste de son entrevue dans la vidéo ci-dessus.



Source link

scroll to top