DIRECT. Covid-19 : la Grande-Bretagne enregistre une surmortalité de 64 000 personnes


> L’essentiel

> Suivez les événements de la journée en direct :

11h35. Les embouteillages de retour à Moscou. Au premier jour de déconfinement de la capitale russe, sous un soleil radieux, les congestions ont repris. Les Moscovites peuvent sortir de chez eux depuis hier masqués. Dans les lieux fermés et les transports, ils doivent en outre porter des gants.

11h25. Plus de 6 000 morts en Russie. 8 595 nouvelles contaminations ont été enregistrées en 24 heures, portant le nombre total de cas de Covid-19 en Russie a atteint 485 253, dont 6 142 morts. La capitale Moscou, qui se déconfine depuis lundi, demeure l’épicentre de l’épidémie avec presque la moitié de ces décès.

11h15. Une surmortalité considérable en Grande-Bretagne. Environ 64 000 personnes de plus que d’habitude sont mortes au Royaume-Uni au cours de la pandémie, selon l’Office for National Statistics.

11 heures. En Indonésie, les contaminations bondissent. 1 043 nouveaux cas ont été signalés en 24 heures, la plus forte augmentation quotidienne, qui porte à 33 076 le nombre de personnes infectées depuis l’apparition du virus en Indonésie. Il y a également eu 40 nouveaux décès en une journée.

Le pays d’Asie du Sud-Est a testé plus de 281 650 personnes pour le virus mardi, selon les données de son groupe de travail COVID-19.

10h45. Hongkong au secours de Cathay Pacific. La compagnie aérienne va bénéficier d’un plan de recapitalisation de la part du gouvernement de Hongkong. Sa valeur sera de 5 Mds$.

10h30. La France devrait perdre « plus d’un million » d’emplois selon la Banque de France. Le taux de chômage pourrait atteindre un pic de 11,8 % mi-2021, selon les estimations de l’institution publiées ce mardi.

Banque de France  

10h20. Le Nutella, grand gagnant du confinement. Le Nutella du groupe Ferrero a regagné un million de consommateurs ces derniers mois. À lire ici.

10h12. « Sans plan d’aide, un tiers des emplois de la filière auraient disparu » assure Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie estime que sans le vaste plan d’aide de 15 milliards, un tiers des 200 000 emplois de la filière aéronautique auraient disparu.

10h06. « Nous sommes loin d’être sortis d’affaire » selon le gouverneur de la Banque de France. Si l’activité a redémarré depuis la levée progressive du confinement le 11 mai, « nous sommes loin d’être sortis d’affaire », estime ce mardi le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, l’institution anticipant une récession d’environ 10 % cette année.

9h53. Une anticipation de commandes militaires dans le secteur aéronautique pour 600 M€. Le ministère des Armées va passer dès cette année des commandes d’aéronefs militaires prévues plus tardivement, à hauteur de 600 M€, soit environ 5 % de son budget d’équipements, afin de soutenir les entreprises du secteur aéronautique, annonce ce mardi la ministre Florence Parly. Ces commandes concernent notamment trois Airbus A330 qui seront à terme transformées en avions ravitailleurs (A330 MRTT). Quelque 200 millions seront également consacrés par l’Intérieur à l’achat d’aéronefs, tandis que le budget du fonds dans les PME de l’industrie de défense, nommé Definvest, sera porté de 50 à 100 millions d’euros.

9h47. La manif des soignants le 16 juin sera-t-elle autorisée ? Alors que les rassemblements de plus de 10 personnes sont encore interdits, le ministre de l’Intérieur, sur RMC et BFM TV, a fait semblant d’ignorer cette date choisie pour défendre l’hôpital public. Il a pris pour comparaison le rassemblement pour Adama Traoré au pied du TGI de Paris, auquel 23 000 personnes se sont pressées. « J’ai veillé à ce qu’il n’y ait pas de PV dressés, et que les forces (de l’ordre) soient à distance pour empêcher les casseurs ».

9h40. 1,5 milliard d’euros pour la recherche vers « l’avion neutre en carbone ». Quelque 1,5 milliard d’euros de financement public seront consacrés dans les trois prochaines années à la recherche-développement dans le but de « parvenir à un avion neutre en carbone en 2035 », annonce le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire.

Alors que près d’un tiers de 35.000 emplois consacrés à la R & D dans la filière aéronautique sont remis en question par les difficultés du secteur, l’objectif est de préparer les prochaines générations d’avions commerciaux, d’hélicoptères et avions d’affaires dotées de nouveaux modes de propulsion émettant moins de CO2.

9h33. La Bourse de Paris ouvre en hausse de 0,22 %. La Bourse de Paris ouvre dans le vert ce mardi (+ 0,22 %), reprenant son ascension aiguillonnée par la hausse de Wall Street, les investisseurs surveillant la Fed qui se réunit pour deux jours.

9h27. 15 milliards d’euros pour soutenir la filière aéronautique selon Bruno Le Maire. « Nous décrétons l’état d’urgence pour sauver notre industrie aéronautique pour lui permettre d’être plus compétitive » et « plus décarbonée » en produisant l’« avion vert » de demain, affirme le ministre de l’Économie.

9h26. Des taux de contamination qui sont entre 1 et 2 % des personnes testées. Le président du Syndicat des biologistes explique que les taux de contamination sont extrêmement faibles en France : « On effectue actuellement environ 39 000 tests virologiques par jour en France, c’est-à-dire 262 000 tests par semaine, et nous avons des taux de contamination qui sont entre 1 et 2 % des personnes testées contre 20 à 25 % en période épidémique. »

9h23. L’épidémie se « dégonfle en France » selon le président du Syndicat des biologistes. « Le nombre de cas positifs détectés était de 470 personnes sur toute la France le 5 juin. Il y a quelques semaines, il était du double, donc on voit bien que le virus devient de moins en moins actif » explique François Blanchecotte sur France Info.

9h15. « Le déconfinement se passe bien dans notre pays ». Sur RMC et BFM TV, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner estime que l’état d’urgence sanitaire ne sera pas prolongé si la situation continue de s’améliorer en France. Mais, prévient-il, « ce combat n’est pas fini, il n’est pas derrière nous, le virus se déplace et quelques fois à cause de nos mauvais comportements. La distanciation physique doit rester une règle que nous ayons tous à l’esprit ».

9h10. Honor lance un smartphone capable de prendre votre température. La marque chinoise va commercialiser dans les semaines à venir un appareil équipé d’un thermomètre. Simple gadget ou véritable innovation indispensable à l’heure du déconfinement? À lire ici.

8h59. La presse africaine touchée de plein fouet par la crise. Avec des revenus qui s’effondrent et des coûts qui augmentent, l’industrie des médias sur le continent africain, déjà extrêmement précaire, est frappée de plein fouet par la crise économique et la pandémie de coronavirus. The Punch et Vanguard, deux des plus grands quotidiens au Nigeria, ont annoncé fin mai des coupes budgétaires drastiques qui passent notamment par des dizaines de licenciements au sein de leurs rédactions.

8h38. L’économie française plonge, au moins 2 ans pour remonter la pente. Ainsi, le taux de chômage s’élèverait à plus de 10 % fin 2020, et grimperait jusqu’à un pic supérieur à 11,5 % à la mi-2021, un niveau « au-dessus des précédents historiques », projette la Banque de France. Et il faudrait attendre 2022 pour le voir redescendre à 9,7 %. Globalement, si le revenu global des ménages va baisser du fait de ces difficultés économiques, ce sont l’Etat et les administrations publiques qui vont endosser l’essentiel du choc de la crise, souligne la BdF.

8h27. Retour au niveau d’avant-crise seulement mi-2022. L’économie française devrait plonger d’environ 10 % cette année, malgré une reprise « progressive » de l’activité à partir du troisième trimestre, selon une estimation publiée mardi par la Banque de France, qui juge que le PIB ne retrouvera pas son niveau d’avant crise avant la mi-2022.

Le produit intérieur brut devrait ensuite rebondir de 7 % en 2021, puis augmenter encore de 4 % en 2022, prévoit la banque centrale française dans un scénario qui repose sur une circulation du Covid-19 sous contrôle et une économie qui s’adapte, même si le chômage connaissait selon elle un pic supérieur à 11,5 % mi-2021.

8h20. La Banque de France anticipe un recul d’environ 15 % du PIB au deuxième trimestre. « L’activité rebondit au mois de mai […] tout en restant à un niveau très inférieur à la normale », avec une perte d’activité estimée à -17 % sur une semaine-type de la fin mai par rapport à la normale, contre -27 % en avril et -32 % fin mars, détaille la banque centrale française dans son enquête mensuelle de conjoncture.

8h19. Un pic du chômage supérieur à 11,5 % attendu mi-2021 en France.

8h17. Reprise timide de l’activité en Amérique centrale. Les pays d’Amérique centrale entament une reprise partielle de l’activité de leurs économies exsangues, en dépit de la poursuite de la propagation du nouveau coronavirus. Après près de trois mois de confinement, le Honduras a entrepris « une réouverture intelligente », en imposant aux entreprises des mesures de sécurité et des quotas de présence des employés.

8h12. 20 000 nouveaux cas chaque jour aux Etats-Unis. Malgré un bilan des décès journaliers en baisse, les Etats-Unis continuent toutefois à enregistrer autour de 20 000 nouveaux cas de coronavirus chaque jour, et peinent à infléchir cette courbe des nouvelles infections. Le pays est, en valeur absolue, le pays le plus touché par la pandémie, tant en nombre de décès que de cas diagnostiqués.

7h53. Au Brésil, les statistiques confuses du coronavirus. Bilans tronqués et de plus en plus tardifs, chiffres divergents : les données sur les morts et les cas de contamination du coronavirus sont depuis plusieurs jours diffusées dans la confusion la plus totale par le gouvernement brésilien, suscitant une avalanche de critiques.

Lundi soir, le Conseil national des secrétaires d’Etat, qui regroupent les responsables de la santé publique dans chacun des Etats constitutifs de la fédération brésilienne a annoncé 679 décès et 15 654 contaminations enregistrés au cours des 24 dernières heures. Les totaux s’élèvent à 37 134 morts et 707 412 infections au Brésil, 3e pays le plus endeuillé au monde et 2e en termes de contaminations.

Ce Conseil, qui ne fait pas partie du ministère de la santé, a commencé à publier ses propres chiffres depuis ce week-end, après que le ministère a retiré d’un site Internet public plusieurs mois de statistiques et a cessé de publier le bilan global de l’épidémie.

7h44. Pourquoi l’épidémiologie nous passionne. Ce n’est pas une science exacte, mais l’épidémiologie, avec ses outils de prévisions, nous intéresse toujours, à la manière des bulletins de météo. À lire ici.

7h35. Les faux pas du Chili dans la lutte contre le coronavirus. Considéré dans les premiers temps comme un modèle en Amérique latine dans la gestion de la pandémie de coronavirus, le Chili a rapidement perdu du terrain dans sa lutte contre le Covid-19.

Avec 16 000 infections et 230 décès, le gouvernement du président conservateur Sebastian Piñera se félicitait fin avril d’un « plateau » sur la courbe des infections et annonçait une réouverture progressive de l’activité. Un mois plus tard, les chiffres ont été presque décuplés : le pays sud-américain de 18 millions d’habitants compte désormais 140 000 cas de contamination et plus de 2 200 décès.

7h30. Europcar évite la sortie de route grâce à l’Etat. Avec le confinement, le loueur français de voitures s’est retrouvé brutalement à sec d’argent. Il a obtenu début mai l’un des premiers prêts garantis par l’Etat, à hauteur de 220 millions d’euros. Notre sujet à lire ici.

7h25. La Fédération US de tennis va supprimer 110 emplois. La Fédération américaine de tennis (USTA) annonce qu’elle allait supprimer 110 emplois et fermer son bureau de White Plains (New York), un plan économique imposé par la pandémie de Covid-19.

7h20. 404 245 morts dans le monde. La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 404 245 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine.

Plus de 7 millions de cas d’infection sont officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les Etats-Unis recensent 110 900 décès. Viennent ensuite le Royaume-Uni avec 40 597 morts, le Brésil avec 37 134 morts, l’Italie avec 33 964 morts, et la France avec 29 209 morts.

7h15. Les entreprises face à la crise du Covid-19 : plongée dans la cellule anti-faillite de Bercy. Après la crise sanitaire, la tempête économique déferle en France. Une « task force » d’une centaine d’experts et de hauts fonctionnaires du ministère de l’Économie œuvre aux côtés des entreprises depuis mars. A lire ici.

7h05. Réunion de la Réserve fédérale américaine. La Réserve fédérale américaine (Fed) se réunit ce mardi et mercredi, pour la première fois depuis la levée des mesures de confinement aux Etats-Unis, et devrait de nouveau insister sur les risques de la pandémie pour l’économie, malgré la baisse surprise du chômage aux Etats-Unis.

L’économie américaine montre des signes de frémissement depuis plusieurs semaines, alors que les commerces et restaurants du pays rouvrent progressivement. Et le taux de chômage a baissé en mai, retombant à 13,3 % quand les analystes le voyaient grimper à près de 20 %, un niveau digne de la Grande Dépression des années 1930.

6h58. La justice ordonne la réouverture d’écoles en Guadeloupe. La justice a ordonné le 5 juin la réouverture d’écoles maternelles et primaires dans la ville de Saint-Claude (commune de la Basse-Terre) en Guadeloupe, apprend-on de sources concordantes. La décision en référé, prise après la saisine du tribunal administratif par un parent d’élève, a été rendue dans un contexte tendu entre certaines municipalités de l’archipel, le préfet et le recteur alors que la majorité des écoles de Guadeloupe n’ont pas rouvert suite au déconfinement.

6h40. 450 décès supplémentaires aux Etats-Unis. Le nombre total de morts liées au Covid-19 dans le pays est de 110 900, et plus de 1 955 000 cas sont par ailleurs recensés, d’après les chiffres de l’université de Baltimore.

Les Etats-Unis avaient commencé à franchir la barre des 500 morts journaliers vers la fin mars, jusqu’à enregistrer une fois plus de 3 000 décès en 24 heures mi-avril. Depuis deux semaines, les bilans journaliers sont régulièrement repassés en dessous des 1 000 morts.

6h30. Un plan pour sauver la filière aéronautique. Après un plan pour le tourisme de 18 milliards d’euros, un autre pour l’automobile de 8 milliards, ce sont pas moins de cinq ministres -Bruno Le Maire et Agnès Pannier Runacher pour l’Économie, Florence Parly pour les Armées, Elizabeth Borne pour la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari pour les Transports- qui doivent annoncer ce mardi à Bercy plusieurs milliards d’euros pour l’industrie aéronautique.

Une aide indispensable pour préserver un secteur qui emploie 200 000 personnes en France et lui permettre d’innover avec des avions moins polluants.

6h20. Les vives inquiétudes de l’OMS. L’Organisation mondiale de la santé estimé que la pandémie liée au nouveau coronavirus « s’aggravait » dans le monde, notamment en Amérique latine et en Asie du Sud, mettant en garde contre tout laisser-aller. « Bien que la situation en Europe s’améliore, dans le monde elle s’aggrave », déclare son directeur général Kédros Adhanom Ghebreyesus.

6h15. 54 nouveaux décès ces 24 dernières heures. 29 209 personnes sont décédées en France, selon le dernier bilan de la Direction générale de la Santé.

LP/INFOGRAPHIE
LP/INFOGRAPHIE  

6h10. 1024 patients en réanimation. Selon le dernier bilan de la Direction générale de la Santé, 1024 patients sont toujours pris en charge en réanimation, avec 23 nouveaux malades atteints de forme grave comptabilisés ces 24 dernières heures et 70 patients en moins en tenant compte des sorties.



Source link

scroll to top