Doug Ford est testé pour la COVID-19



Temps de lecture : 3 minutes

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, et la ministre de la Santé, Christine Elliott, ont dû s’absenter de la conférence de presse quotidienne pour subir un test de dépistage de la COVID-19.

Quelques minutes avant le début de la conférence de presse, la province a soudainement annoncé que M. Ford et Mme Elliott ne participeraient pas à cet exercice quotidien.

« Le premier ministre Ford et la ministre Elliott seront testés aujourd’hui », explique un communiqué de presse.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, est entré en contact avec une personne atteinte du virus, poursuit la note.

M. Ford et Mme Elliott, qui étaient aux côtés de M. Lecce lors de la conférence de presse de mardi, se sont donc mis en quarantaine en attendant les résultats de leur test.

Seul au micro, le ministre des Collèges et Universités de l’Ontario, Ross Romano, explique qu’il a appris la nouvelle quelques minutes avant le début de la conférence de presse.

Il insiste toutefois que M. Ford s’est absenté « par excès de prudence ».

M. Lecce a déjà reçu le résultat de son test de dépistage, qui s’avère négatif.

Réouverture des établissements postsecondaires

Des milliers d’étudiants ontariens retourneront en salle de classe dès juillet, a annoncé le ministre des Collèges et Universités.

« Le but du programme est de s’assurer qu’aucun étudiant n’a perdu son année », explique M. Romano. « Je pense qu’il aidera le secteur à progresser vers une réouverture plus complète. »

Le ministre des Collèges et Universités, Ross Romano. Source : chaîne YouTube du premier ministre de l’Ontario

La reprise des cours en personne se limitera cependant aux étudiants inscrits à des programmes menant à des professions essentielles, qui auraient obtenu leur diplôme s’ils avaient pu compléter leur formation en classe.

« Nous avons pu offrir de nombreux programmes d’étude en ligne, mais si vous pensez, par exemple, à un programme comme la soudure, on ne peut pas s’attendre à ce que quelqu’un puisse sortir son kit de soudure au milieu de son salon », illustre M. Romano.

« Nous avons des infirmières qui travailleraient aujourd’hui si elles avaient complété 12 heures de stage supplémentaires. »

De plus amples détails seront communiqués au secteur postsecondaire dans les prochains jours, dit-il.

En septembre, tous les étudiants auront la possibilité de poursuivre leurs études postsecondaires grâce à l’apprentissage virtuel, à l’enseignement en classe ou à des formats hybrides.

Le bilan de la COVID-19 au 10 juin

▶ 251 nouveaux cas et 11 décès en Ontario
▶ 31 341 cas de COVID-19 au total (96 653 au Canada)
▶ 2 475 décès, 25 380 guérisons (7 897 décès et 55 572 guérisons au Canada)
▶ 580 hospitalisations, 118 personnes en soins intensifs
▶ 900 339 tests réalisés, 13 897 en attente de résultats

Les autorités sanitaires ont signalé 251 nouveaux cas de COVID-19 ce mercredi, ce qui porte le total provincial à 31 341 cas confirmés.

De ces cas, 59 se trouvent dans le Sud-Ouest de l’Ontario « où les responsables de la santé publique s’efforcent de contenir une épidémie », explique la ministre de la Santé sur Twitter.

« La grande majorité des 192 autres cas provient de la région du Grand Toronto. Les régions qui vont passer à la deuxième étape du déconfinement restent bien sous contrôle, avec peu ou pas de nouveaux cas », poursuit-elle.

La province a effectué 19 941 tests COVID-19 au cours des dernières 24 heures, dépassant sa cible quotidienne de 16 000 tests.



Source link

scroll to top