En RCA, les humanitaires à l’épreuve du Covid-19


Comment le Covid-19 affecte les activités humanitaires en RCA ?  Comment les humanitaires s’adaptent-ils face à cette pandémie ? Avec les ressources limitées dont ils disposent, « les humanitaires doivent constamment chercher à faire plus et mieux ».

Certaines distributions qui se faisaient par groupes de ménages se font dorénavant en porte-à-porte. C’est le cas de la distribution de coupons alimentaires par le Programme alimentaire mondial (PAM) à Bouar dans la préfecture de la Nana-Mambéré, dans l’ouest du pays.

Selon le dernier bulletin humanitaire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié lundi, l’aide se poursuit. Mais les humanitaires ont dû s’adapter au contexte de pandémie mondiale. Avec la mise en place des mesures de distanciation sociale, les humanitaires utilisent des crieurs en lieu et place des sensibilisations de masse.

Selon OCHA, il s’agit aussi de privilégier l’aide en espèce (transfert monétaire) plutôt que les distributions directes, et d’étendre les distributions de vivres sur plusieurs jours. Les organismes humanitaires mettent en place systématiquement des dispositifs de lavage de mains tant dans les quartiers des communautés hôtes que dans les sites de personnes déplacées.

179 cas de Covid-19 depuis le 14 mars

Malgré l’épidémie, les humanitaires se doivent donc d’apporter des réponses ciblées à chacune de leurs missions. En soutien au gouvernement, ils ont assisté en avril 294.000 personnes qui ont bénéficié d’une assistance multisectorielle, en particulier en matière de santé, d’eau, d’hygiène et d’assainissement. Plus de 1 million de personnes ont également été sensibilisées aux gestes barrières, notamment à travers un réseau de radios et des relais communautaires formés à cet effet.

Depuis la confirmation du premier cas de Covid-19 en Centrafrique le 14 mars, 179 cas ont été enregistrés. Selon OCHA, 3.690 tests de diagnostic ont été effectués à la date du 4 mai et les contacts des cas confirmés sont suivis. « Cette nouvelle maladie s’ajoute aux défis existants dans un pays où une personne sur deux est touchée par l’insécurité alimentaire, alors que plus de la moitié de la population a besoin d’aide humanitaire », relève OCHA.

Selon l’OMS, la RCA qui a un des systèmes sanitaires les plus fragiles au monde est particulièrement vulnérable face à la pandémie de Covid-19. Dans cet environnement, environ 700.000 personnes déplacées,  dont plus de 467.000 chez des familles d’accueil et plus de 230.000 sur des sites vivent dans des conditions de promiscuité et d’insalubrité rendant difficile l’observation des mesures de distanciation sociale.

Au défi sanitaire, vient s’ajouter le défi financier. 553 millions de dollars sont nécessaires pour répondre aux besoins humanitaires en RCA cette année. A ce jour, seulement 22% des fonds requis ont été mobilisés.



Source link

scroll to top