Hausse des cas de COVID-19 et déplacements limités au Guatemala


Le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, a annoncé dimanche des restrictions accrues sur les déplacements, devant la remontée des cas de coronavirus ces deux dernières semaines.

M. Giammattei a indiqué dans un message télévisé que ces mesures prendraient effet mardi pour une durée prévue de deux semaines.

Pendant cette période, la circulation des véhicules sera restreinte et se fera en alternance, dans le département de Guatemala ainsi que dans les provinces de Sacatepequez (sud-ouest), San Marcos (ouest) et El Progreso (est).

Ces quatre régions sont celles qui comptent le plus grand nombre de cas de COVID-19, a souligné le président. Il a prolongé l’interdiction des déplacements depuis et vers ces régions à l’exception du transport de personnels de santé, du transport d’aliments et d’autres secteurs considérés comme essentiels.

« Ces mesures sont adoptées en raison de la remontée des cas qui s’est produite au cours des deux dernières semaines », a déclaré M. Giammattei.

Le couvre-feu en vigueur dans tout le pays depuis le 22 mars de 18 h à 5 h est maintenu, à l’exception des deux prochains dimanches.

D’autres mesures ont été prises pour freiner la progression de la pandémie, dont la fermeture des frontières, l’interdiction des transports en commun et le port obligatoire du masque, mais les contaminations sont montées en flèche.

Le Guatemala a ainsi enregistré samedi son plus grand nombre de contaminations en 24 heures, avec 509 nouveaux cas.

Le premier cas a été signalé le 13 mars. Depuis, le Guatemala, un pays de 17 millions d’habitants, compte 9845 cas dont 384 décès.



Source link

scroll to top