Jean-Luc Reitzer, le retour d’un miraculé du Covid-19


RÉCIT – Premier parlementaire atteint, le député LR du Haut-Rhin a passé quatre semaines dans le coma. «Je suis un battant», témoigne-t-il.

Par Yolande Baldeweck

Jean-Luc Reitzer, député LR du Haut-Rhin.
Jean-Luc Reitzer, député LR du Haut-Rhin. Thierry GACHON/PHOTOPQR/L’ALSACE/MAXPPP

Un miraculé pour le moins. «Tu es un ressuscité!», se sont écriés les enfants de Jean-Luc Reitzer, en serrant dans leurs bras leur père après sa sortie de l’hôpital. À 68 ans, le député LR du Haut-Rhin, un des trois plus anciens élus du Palais Bourbon, a été le premier parlementaire atteint du coronavirus.

Un choc pour ses collègues. Hospitalisé le 4 mars, il n’est rentré que le 15 mai à Altkirch, dans le sud de l’Alsace. Il avait été le deuxième malade placé dans un coma artificiel à l’hôpital Émile-Muller de Mulhouse, ignorant tout ce temps les ravages de l’épidémie dans le département. Qui s’est soldée par 775 décès depuis le 1er mars, et 568 malades toujours hospitalisés…

Ce vendredi, Jean-Luc Reitzer attend au bas de l’escalier de la maison familiale, souriant, se déplaçant normalement, amaigri – il a perdu vingt-deux kilos pendant son coma. Sa voix n’a pas changé. Toujours la même énergie. Celle qui a permis à ce militant gaulliste depuis son adolescence de gagner de multiples batailles

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment



Source link

scroll to top