La COVID-19 en graphiques (14 mai)


Mario Girard Chronique


De (très) lentes retrouvailles

Ce qui me déprime le plus dans la version québécoise de la pandémie, ce n’est plus les morts, ce n’est plus l’ambiance morne dans laquelle nous sommes plongés, ce n’est pas de voir le confinement sans cesse remis en question, c’est d’assister au grotesque spectacle de la désorganisation, des luttes de pouvoir et de la lourdeur bureaucratique.





Source link

scroll to top