La COVID-19, une « grippe » qui menace surtout les personnes âgées, selon Jason Kenney | Coronavirus


Le premier ministre albertain, Jason Kenney, a décrit la COVID-19 comme « une grippe qui ne menace généralement pas la vie » de la population générale, suggérant qu’il souhaitait alléger davantage les restrictions imposées sur l’activité économique. La médecin hygiéniste en chef de la province a de son côté plutôt insisté sur les dangers du nouveau coronavirus.

Nous ne pouvons pas dégrader de manière indéfinie la santé sociale et économique, ainsi que la santé mentale et psychologique de la population générale pour une année peut-être, avec des mesures pour une grippe qui, en général, ne menace pas la vie, sauf pour les plus âgés, ceux qui sont immunodéprimés et ceux qui ont des comorbidités, a déclaré mercredi le premier ministre albertain, en ouverture d’un débat consacré à la COVID-19 à l’Assemblée albertaine.

Jason Kenney a souhaité que la réponse de la province à la pandémie permette de protéger les plus vulnérables de la façon la plus forte et la plus discrète.

Peut-être que la stratégie la plus importante, à mesure que nous allons de l’avant, c’est de mettre en place un mur de défense autour des plus vulnérables, des aînés en particulier.

Jason Kenney, premier ministre de l’Alberta

Quelques heures après cette déclaration, la médecin hygiéniste en chef de la province, Deena Hinshaw, a plutôt choisi d’insister sur les dangers de la COVID-19.

Nous ne devons pas oublier que la COVID-19 a été, et est, une maladie mortelle.

Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de l’Alberta

La COVID-19 est souvent comparée à la grippe, a relevé la Dre Hinshaw avant de rappeler que le bilan de 142 décès en trois mois était déjà une fois et demie plus élevé que celui de la pire année de la grippe dans les cinq dernières années.

Jason Kenney et la Dre Deena Hinshaw ont montré que leurs discours n’étaient pas non plus alignés au sujet de la fin de l’état d’urgence sanitaire.

Le premier ministre a affirmé en chambre que son gouvernement n’avait pas l’intention de prolonger l’état d’urgence sanitaire au-delà du 15 juin. La Dre Hinshaw a dit peu après n’avoir pas eu de conversation à ce sujet avec le gouvernement.



Source link

scroll to top