La crise de la COVID-19 devrait coûter 60,4 M$ à la Ville de Laval


LAVAL | La pandémie de COVID-19 devrait coûter 60,4 millions $ à la Ville de Laval d’ici la fin de l’année 2020, selon l’évaluation des autorités municipales.

Cette projection est basée sur le premier exercice budgétaire de la Ville. La somme de 60,4 millions $ comprend les frais d’exploitation et la baisse des revenus provenant, notamment, du ralentissement du marché financier ayant un impact potentiel sur les droits de mutation.

Le montant de 22,4 millions $ lié au déficit estimé de la Société de transport de Laval (STL) fait également partie du calcul.

Malgré cet énorme trou dans ses finances, la Ville de Laval tente présentement de trouver des solutions pour éviter un déficit en 2020. À cet effet, le surplus de 58,9 millions $ enregistré en 2019 pourrait lui permettre de se maintenir à flot.

Ce surplus pourrait effectivement être utilisé en partie ou en entier pour répondre aux obligations de la Ville pour l’année en cours et pour mettre en place des mesures de relance.

Par ailleurs, le maire de Laval, Marc Demers, envisage de geler les taxes foncières dans le budget 2021.

«La situation actuelle est remplie d’incertitudes et évolue de façon constante. Bien que nous ne puissions nous engager dès maintenant à un gel de taxes, c’est notre intention. Nous avons fait preuve d’une gestion prudente et responsable dans les dernières années qui nous permet d’envisager un gel des taxes pour donner un répit aux citoyens lavallois qui ont été durement touchés en cette période plus difficile», a indiqué M. Demers jeudi, par communiqué.



Source link

scroll to top