La découverte de nouveaux cas importés n’implique pas la fin de la pandémie


La découverte de nouveaux cas importés contaminés par le coronavirus n’empêche pas la déclaration de la fin de la pandémie en Tunisie.  Et ce en cas d’absence de contamination locale dans une période de 40 jours, a indiqué dr Jalila Ben Khélil.

Autrement dit, les cas importés  ne sont pas considérés comme étant la fin de  Covid-19. Elle a précisé  que la détermination d’une période de 40 jours,  inclut essentiellement les cas de contamination locale.Rappelons qu’il y a  3 phases d’incubation du virus dans le corps humain, pour déclarer la fin de la pandémie.

Selon elle, les cas importés sont moins dangereux. Pour la simple raison en tenant en compte de  l’application du processus de mise en quarantaine dès leur arrivée sur le territoire tunisien.

Les cas de contamination locale forment un danger s’il ne sont pas détectés au temps opportun, a encore expliqué Ben Khélil.

En outre, En cas de déclaration de la fin de la pandémie en Tunisie, les mesures préventives rigoureuses seront maintenues afin de prévenir toute nouvelle infiltration du virus à travers les points de passage frontalier, terrestre, maritime et aérien, a-t-elle rappelé.

Rappelons Trois nouveaux cas de contamination par la Covid-19 ont été enregistrés hier. Et ce, parmi les personnes rapatriées, suite aux résultats de 429 analyses effectuées.

De ce fait, le nombre total des personnes contaminées par la Covid-19 atteint 1071 cas. Selon un communiqué du ministère de la Santé rendu public.  Par ailleurs,  77 est le nombre de personnes encore porteuses de virus. Dont deux sont hospitalisées.

Le nombre des personnes décédées, qui est 48, suite à cette pandémie, n’a pas évolué.

Avec TAP



Source link

scroll to top