le Conseil scientifique redoute un retour en force du Covid-19


Santé

Un retour du coronavirus à l’automne est « extrêmement probable ». Du moins c’est ce qu’estime le Conseil scientifique, chargé d’éclairer le gouvernement sur le Covid-19, qui préconise de conserver les données de santé recueillies pendant l’épidémie.

L’allongement de la durée de conservation de ces données permettant de détecter et isoler les contacts de personnes malades est prévu par le projet de loi sur la fin de l’urgence sanitaire, débattu au Sénat à partir de lundi 22 juin.

L’Ordre des médecins a déjà exprimé sa « vive inquiétude » pour des raisons de confidentialité. « Ces données resteront extrêmement précieuses tant que persistera la menace d’une reprise de la circulation du virus sur le territoire français », précise le Conseil scientifique selon qui « une intensification de la circulation du SARS-CoV-2 dans l’hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (notamment à l’approche de l’hiver) est extrêmement probable ».

Une immunité collective « insuffisante » pour empêcher une deuxième vague

Le Conseil scientifique redoute un retour de l’épidémie à l’automne parce que « la constitution d’une immunité collective » est à ce stade « très insuffisante pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique ». D’autre part, comme le rappelle « la circulation encore très importante du virus à l’échelle planétaire, et notamment dans l’hémisphère sud qui aborde sa période hivernale » et « l’expérience des pandémies grippales qui se sont déroulées en deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier » font redouter un retour en force du Covid-19.





Source link

scroll to top