le design urbain à l’heure de la COVID-19


L’équipe Alto et Dikini, avec Lateral + Induktion, a gagné le concours lancé par la Ville de Montréal pour la conception du mobilier ludique de la future esplanade Tranquille, au cœur du Quartier des spectacles. Mais à l’heure de la COVID-19, pourra-t-on encore partager des bancs publics en forme de hamac ?


Suzanne ColpronSuzanne Colpron
La Presse

La question sera débattue à la réunion de démarrage du projet, dans une semaine ou deux. « Est-ce qu’il y aura des adaptations à faire ? Probable. Ça va sûrement faire partie des discussions », lance au bout du fil Patrick Mainville, président d’Alto, firme montréalaise de design de produits.

« Peut-être qu’il pourrait y avoir quelque chose de temporaire parce que je ne voudrais pas réduire l’expérience à long terme. Mais il y a sûrement des choses, en y réfléchissant, qu’on pourra mettre en place pour apporter des solutions sécuritaires dans un premier temps, des éléments amovibles qu’on retirera quand on pourra vivre en mode rapproché comme on a toujours connu. »

En attendant, le projet, outre des bancs qui prennent la forme de hamacs en cordage tressé, comprend une fontaine dotée d’une rampe d’accès en spirale pour les personnes à mobilité réduite, et un carrousel activé par des pédales.

L’installation de ce mobilier ludique devait avoir lieu l’automne prochain, mais elle a été reportée au printemps 2021 en raison des retards sur le chantier de construction.

« Pour bien faire les choses, ça va prendre un certain temps », confirme Patrick Mainville.

Dernière étape

L’aménagement de l’esplanade Tranquille (autrefois appelée esplanade Clark) est la dernière phase du projet de réaménagement du Quartier des spectacles. Situé à l’ouest de la rue Clark, entre les rues Sainte-Catherine et de Montigny, l’immense terrain occupe une superficie de 5000 mètres carrés.

  • Le carrousel 

    IMAGE FOURNIE PAR ALTO ET DIKINI AVEC LATERAL + INDUKTION

    Le carrousel 

  • La fontaine

    IMAGE FOURNIE PAR ALTO ET DIKINI AVEC LATERAL + INDUKTION

    La fontaine

  • Les hamacs

    IMAGE FOURNIE PAR ALTO ET DIKINI AVEC LATERAL + INDUKTION

    Les hamacs

  • Le carrousel de nuit

    IMAGE FOURNIE PAR ALTO ET DIKINI AVEC LATERAL + INDUKTION

    Le carrousel de nuit

1/4

L’hiver, il accueillera une patinoire réfrigérée. Et l’été, il se transformera en une vaste terrasse avec un espace vert.

Un restaurant, des kiosques de nourriture, des salles polyvalentes et des locaux techniques et d’entreposage sont aussi prévus sur cet ancien terrain vacant. L’été, des spectacles pourront y avoir lieu avec des scènes mobiles, des chapiteaux et des tentes installés sur une surface en gazon.

Alto, Dikini et leurs partenaires ont appris qu’ils avaient remporté le concours l’hiver dernier, avant la pandémie de coronavirus et le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire au Québec. Mais ce n’est que vendredi que la Ville de Montréal en a fait l’annonce.

Un projet solide

Le jury, composé de membres du Partenariat du Quartier des spectacles, du milieu du design et de la Ville de Montréal, estime que le projet gagnant est « solide » sur le plan fonctionnel.

« Les enjeux de déplacement et d’entreposage ont été bien pris en compte. L’équipe a su également répondre aux préoccupations du comité technique quant à la durabilité et à la facilité d’entretien des cordages des hamacs. »

L’appel de propositions avait été lancé par la Ville en août 2019. Des 23 projets soumis, quatre ont été retenus par le jury. Les finalistes ont présenté leur concept en janvier dernier. Le budget ? Fixé au départ à 900 000 $, il atteint maintenant près de 1,3 million. Cela comprend le concours, la conception, la fabrication et la réalisation du mobilier.

Le public devrait avoir accès aux installations dans un an, si tout va bien.





Source link

scroll to top