le point du vendredi 12 juin sur le Covid-19


– L’info du jour – 

30 à 45% d’asymptomatiques, qui peuvent eux aussi présenter des dommages pulmonaires

Parmi les personnes qui ont contracté le Covid-19, 30 à 45% seraient asymptomatiques, d’après une étude. Mais même chez ces personnes, le virus peut causer comme le démontrent des travaux publiés dans portant sur 16 groupes de malades partout dans le monde. Ces anomalies de nature subclinique, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas encore la cause de symptômes visibles, « soulèvent la possibilité que l’infection par le SARS-CoV-2 entraîne des déficits subtils de la fonction pulmonaire qui pourraient ne pas être immédiatement apparents« , commentent les auteurs. Des recherches supplémentaires tenant compte de l’âge des patients devront cependant confirmer ces résultats.

Sciences

Coronavirus et maladie inflammatoire des enfants : la génétique pourrait être en cause

Plusieurs études sur la maladie infantile proche du Kawasaki ont mis en évidence la , suggérant une possible prédisposition génétique aux formes sévères de cette maladie. Plusieurs hypothèses sont mises en avant par les chercheurs pour expliquer ce phénomène, notamment des facteurs socio-économiques, mais il n’est pas sûr que cela soit aussi le cas pour la maladie inflammatoire chez les enfants. Pour qui la piste privilégiée est celle de la prédisposition génétique. Cette piste est actuellement étudiée et les scientifiques cherchent à déceler des potentiels variants génétiques susceptibles de prédisposer les enfants à cette maladie. Les gènes soupçonnés d’être impliqués dans cette maladie sont ceux liés à l’immunité et à la réponse antivirale.

Les premiers essais cliniques ont été menés avec un manque de rigueur

La crise du Covid-19 a mis le monde à l’arrêt pendant plusieurs mois. Parmi les secteurs sur le front pour endiguer la pandémie : la recherche. Traitements, vaccins, épidémiologie, compréhension de la maladie… scientifiques et médecins se sont penchés sur tous les aspects d[…]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi



Source link

scroll to top