Les Supercars s’adaptent face au Covid-19


Les Supercars reprendront fin juin avec le meeting de Sydney Motorsport Park. La discipline australienne sera restée à l’arrêt pendant plus de trois mois en raison de l’épidémie du coronavirus. Pour la reprise, les organisateurs ont mis au point une série de protocoles stricts afin d’assurer la sécurité des participants pour les trois courses sprint de 130km.

Toutes les équipes devront notammenr observer un arrêt obligatoire dans les trois courses avec au minimum deux pneus à changer. Chaque voiture partira avec le réservoir d’essence plein.

Les équipes seront limitées à 6 personnes dans les stands contre 8 en temps normal. Deux pistolets pneumatiques seront disponibles pour les arrêts contre 4. Les accès aux données télémétriques des voitures ne seront disponibles qu’après la course. Les capteurs de température de freins et les capteurs de G seront retirés.

Les équipes auront également un temps de présence plus limité sur le circuit. Le personnel ne pourra arriver que deux heures et demie avant la première séance et devra quitter le circuit trois heures après la fin du parc fermé.

Malgré ces mesures, les organisateurs ont envisagé la possibilité d’une infection dans le paddock. Afin de ne pas perturber le déroulement du championnat, les points de la manche la moins réussie par les pilotes et les équipes seront retirés du classement si un pilote doit manquer une épreuve en cas de symptômes liés au Covid-19.

Les équipes ne pourront effectuer qu’une séance d’essais privés cette saison entre le 30 août et le 5 octobre. Les rookie tests ont été remplacés par une séance spécifique sur les épreuves.





Source link

scroll to top