l’Espagne rouvrira ses frontières aux pays de l’UE à partir du 21 juin


Publié le : Modifié le :

En Espagne, les contrôles aux frontières avec tous les États membres de l’Union européenne (sauf le Portugal) seront levés à partir du 21 juin, soit dix jours plus tôt que prévu. Dans second temps, à partir du 1er juillet, les voyageurs venus de pays extérieurs à l’UE seront autorisés à se rendre en Espagne. 

L’Espagne va avancer au 21 juin le rétablissement de la libre circulation avec tous les pays de l’Union européenne (UE), sauf à la frontière terrestre avec le Portugal où les contrôles seront levés le 1er juillet, a annoncé dimanche 14 juin le chef du gouvernement Pedro Sánchez.

Le gouvernement espagnol, qui avait jusqu’ici donné la date du 1er juillet, a décidé de lever « les contrôles aux frontières avec tous les États membres (de l’UE) le 21 juin », a déclaré Pedro Sánchez lors d’une allocution télévisée.

>> À lire aussi : Réouverture des frontières : une Europe post-Covid fragmentée

Cette date correspond à la levée en Espagne de l’état d’alerte, qui a permis d’imposer mi-mars un des confinements les plus stricts au monde, et à la fin du déconfinement prudent entamé mi-mai.

Après discussion avec le Portugal, la décision a en revanche été prise de « maintenir les contrôles à la frontière terrestre avec le Portugal jusqu’au 30 juin » inclus, a ajouté Pedro Sánchez.

Levée de la quarantaine

Conséquence de cette réouverture des frontières, la quarantaine imposée depuis le 15 mai aux voyageurs arrivant en Espagne sera levée le 21 juin, a encore dit Pedro Sánchez.

L’annonce du chef du gouvernement espagnol intervient alors que Bruxelles a appelé jeudi « tous les États membres à lever toutes les restrictions aux frontières intérieures lundi » 15 juin.

La question de la réouverture des frontières espagnoles a donné lieu début juin à une cacophonie au sein du gouvernement espagnol, la ministre du Tourisme ayant annoncé la fin des contrôles aux frontières terrestres le 22 juin avec la France et le Portugal avant que l’exécutif ne réaffirme la date du 1er juillet. 

>> À lire aussi : Réouverture des frontières extérieures de l’UE : quelles perspectives pour les diasporas ?

Le Portugal, pays beaucoup moins touché par la pandémie, avait fait part de sa surprise face à cette annonce unilatérale.

Avant même que les frontières ne soient rouvertes aux touristes européens, près de 11 000 Allemands vont pouvoir débarquer à partir de lundi dans l’archipel des Baléares dans le cadre d’un programme pilote de redémarrage du tourisme.

Une seconde étape à partir du 1er juillet

L’Espagne, l’un des pays les plus endeuillés par la pandémie avec plus de 27 000 morts, est la deuxième destination touristique mondiale et le secteur y pèse 12 % du PIB.

Comme les autres pays de l’UE, l’Espagne commencera ensuite à partir du 1er juillet à rouvrir ses frontières aux voyageurs venant de pays non-européens où la situation de l’épidémie « est similaire ou plus favorable » que dans l’UE, a précisé Pedro Sánchez.

Alors que l’épidémie est sous contrôle dans le pays, les autorités espagnoles craignent que la réouverture des frontières n’entraîne de nouveaux foyers de contagion. C’est « un moment critique mais nous y sommes préparés », notamment en terme de détection de nouveaux cas, a assuré Pedro Sánchez.

Avec AFP



Source link

scroll to top