nouveau bilan et faits marquants


(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 75 542 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.




Agence France-Presse

Plus de 1 351 000 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 191 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 253 900 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

L’Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 16 523 décès pour 132 547 cas. 22 837 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.

Après l’Italie, les pays les plus touchés sont l’Espagne avec 13 798 morts pour 140 510 cas, les États-Unis avec 10 993 morts (368 449 cas), la France avec 8911 morts (98 010 cas) et le Royaume-Uni avec 5373 morts (51 608 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81 740 cas (32 nouveaux entre lundi et mardi), dont 3331 décès (aucun nouveau) et 77 167 guérisons.

En nombre de cas, les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 368 449 contaminations officiellement recensées, dont 10 993 décès et 19 865 guéris.

Depuis lundi à 15 h, le Malawi, Madagascar et le Bénin ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol.

L’Europe totalisait, mardi à 7 h, 53 928 décès pour 708 951 cas, les États-Unis et le Canada 11 332 décès (384 947 cas), l’Asie 4308 décès (122 348 cas), le Moyen-Orient 4083 décès (81 952 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 1353 décès (35 842 cas), l’Afrique 493 décès (10 005 cas) et l’Océanie 45 décès (6962 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19, qui a fait plus de 75 500 morts dans le monde.

Boris Johnson en soins intensifs

Le premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus le 27 mars, a été placé en soins intensifs lundi. Il a reçu de l’oxygène, mais ne se trouve pas sous respirateur, a précisé un ministre.

Le chef de la diplomatie Dominic Raab a été chargé de remplacer M. Johnson.

Espagne : le bilan repart à la hausse

Le bilan quotidien de la pandémie est reparti à la hausse mardi en Espagne, pays le plus frappé par la COVID-19 derrière l’Italie, après quatre jours de baisse, avec 743 morts qui portent le total à 13 798.

Chine : aucun décès en 24h

La Chine n’a recensé aucun nouveau décès de la COVID-19 au cours des dernières 24 heures, ont annoncé mardi les autorités, trois mois après le premier mort enregistré dans ce pays et un bilan officiel de 3331 morts au total.

Wuhan, la ville de 11 millions d’habitants au centre du pays où le virus a fait son apparition, doit lever mercredi sa quarantaine entamée le 23 janvier.

État d’urgence au Japon

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré mardi l’état d’urgence, d’une durée initiale d’un mois, pour Tokyo et six autres régions de l’archipel face à une récente accélération du nombre de cas de COVID-19.

La mesure, qui concerne environ 50 millions de personnes, permet aux autorités locales de demander à la population de rester chez elle et aux commerces non essentiels de fermer temporairement.

Plus de 75 500 morts dans le monde

La pandémie a fait 75 542 morts dans le monde, dont près des trois quarts en Europe, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.

L’Europe est le continent le plus touché, avec 53 928 décès comptabilisés, dont 16 523 en Italie, 13 798 en Espagne, 8911 en France et 5373 au Royaume-Uni.

Les États-Unis, où les bilans macabres s’emballent, comptent le plus grand nombre de cas-368 449-et totalisent 10 993 décès.

Depuis le début de la pandémie, plus de 1 351 000 cas ont été officiellement déclarés dans le monde, un décompte qui ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations.

Déconfinement : la France prudente

Le gouvernement français a prévenu mardi que le confinement, entamé le 17 mars et prévu à ce stade jusqu’au 15 avril, « durera aussi longtemps que nécessaire » car « nous ne sommes pas encore au pic épidémique ».

La France a connu lundi sa journée la plus meurtrière, avec 833 morts, mais le nombre de patients en réanimation dans un état grave a enregistré son solde net le plus bas depuis le début du confinement (+94 patients).

À Paris, toute activité sportive individuelle entre 10 h et 19 h sera interdite à partir de mercredi.

Exportations d’hydroxychloroquine

L’Inde a annoncé mardi une levée partielle de son interdiction d’exportation d’hydroxychloroquine, un traitement antipaludéen potentiellement prometteur dans la lutte contre le coronavirus, après la menace de « représailles » du président américain Donald Trump.

Bouclage en Israël

Israël a imposé un bouclage entre les villes du pays de mardi à vendredi, dans l’espoir de limiter la propagation du coronavirus pendant les fêtes de la Pâque juive où les familles ont l’habitude de se réunir.

Équateur : masque obligatoire

Le gouvernement équatorien a rendu obligatoire le port du masque dans l’espace public afin de lutter contre l’épidémie qui a contaminé 3747 personnes fait 191 morts.

Portugal : pèlerinage annulé

Au Portugal le grand pèlerinage annuel à Fatima, qui rassemble jusqu’à 300 000 fidèles chaque 13 mai, a été annulé.





Source link

scroll to top