situation « stabilisée » à l’hôpital de La Rochelle, des primes de 500 à 1500€ pour les soignants


La situation est « stabilisée » à l’hôpital de La Rochelle, se félicite le directeur du Groupe Hospitalier Littoral Atlantique. Pierre Thépot, au cours de son point hebdomadaire ce vendredi, indique qu’il n’y a plus qu’un seul malade du Covid-19 dans l’établissement, plus aucun en réanimation

Il n’enregistre pas de nouvelle contamination non plus parmi le personnel soignant depuis plusieurs semaines. Il annonce un retour progressif « à la normale », et désormais, un nouveau dispositif de dépistage. 

Jusqu’à 150 tests par jour

Désormais, tous les patients symptomatiques ou à risque seront testés dès leur arrivée à l’hôpital de La Rochelle avant leur prise en charge – sauf en cas d’urgence, bien sûr. « L’urgence prime sur le test », souligne la direction. D’ici deux semaines, l’établissement va considérablement augmenter ses capacités de dépistage. Ils passeront de 30 à 150 par jour. Ce sera des tests PCR pour savoir si les patients sont porteurs, ou non, du coronavirus. 

Les résultats des tests devraient être connus sous 24 heures, « 72 heures maximum les week-ends », précise le Dr Thirouard, vice-président de la Commission Médicale d’Etablissement des Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis. En attendant, les patients seront pris en charge dans un « sas » avant de savoir s’ils doivent être isolés dans une chambre seule, ou pas.

Des primes de 500 à 1500 euros pour les soignants

Combien vont toucher les soignants rochelais ? La fameuse « prime Covid » fait beaucoup parler d’elle. A La Rochelle, c’est acté : l’ensemble du personnel touchera 500 euros, dès la fin du mois de juin, en même temps que leur paie. Le personnel des Ehpad, 1000 euros. 

Mais quid des fameux 1500 euros ? L’hôpital de La Rochelle fait partie de ceux qui ont obtenu ce financement, comme certains établissements du Grand Est ou de région parisienne. Mais reste à choisir qui pourra en bénéficier. 

Au total, 40% des effectifs pourront toucher cette prime. La distribution se fera selon deux critères spécifiques, explique Pierre Thépot.

D’abord, il y a les personnes qui ont été directement impliquées dans la prise en charge de patients atteints du Covid-19. Ensuite, il y a celles qui ont été particulièrement mobilisées dans le cadre de la gestion de cette épidémie.

Ces critères seront peaufinés par une commission dont feront partie des représentants du personnel. Charge ensuite aux chefs de pôles et de services de proposer des candidatures pour répartir cette prime.



Source link

scroll to top