St Mamet a gardé la pêche


Si chaque fruit a sa saison, celle du confinement fut propice à la pâtisserie. Alors que les rayons comprenant œufs, sucres et farines ont connu des taux de rotation record du 17 mars au 11 mai, les fruits en conserve – aussi appelés fruits en sirop – ont également été très prisés des consommateurs.

« Nous réalisons une performance globale de + 67 % en grande distribution alors que le marché a connu une croissance globale de + 33 %, affirme Stéphane Lehoux, le président de St Mamet, le leader français des fruits en sirop basé à Nîmes (30). Pour les fruits exotiques, cette augmentation s’est même élevée à + 160 %. Heureusement, nous disposions de stocks. »

Dans ce contexte, c’est dans les supermarchés (+ 35 % au global) davantage que dans les hypers (+ 12 %) que les fruits en conserve ont trouvé le succès. Une situation à rebours du marché global de l’industrie.

Baisse pour les compotes en gourde

« Depuis mars, la baisse de chiffre d’affaires constatée par les industries agroalimentaires se chiffre à 22 % », indiquait, mi-mai, l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania), précisant que « plus de 70 % des industries agroalimentaires mettent en avant une baisse de chiffre d’affaires, supérieure à 50 % dans 22 % des cas ».

« Les enfants n’étant pas à l’école, les compotes en gourde (dont Materne est l’inventeur et leader, ndlr) n’ont pas rencontré le même succès que les fruits destinés à la pâtisserie, précise cependant Stéphane Lehoux. Ce marché a chuté comme les produits snacking d’ordinaire prisés pour la pause déjeuner. »

Le dirigeant suppose que son entreprise, comme ses concurrentes, ont également bénéficié du peu d’appétit des Français pour les fruits frais, boudés pendant deux mois par peur de transmission de la Covid-19.

6,5 M€ de manque à gagner

Nonobstant, l’ensemble des indicateurs chez St Mamet ne sont pas tous au vert. La restauration hors-foyer, qui représente 30 % du volume d’affaires, a chuté de 70 % avec la fermeture des hôtels et restaurants… Les berlingots de compote St Mamet étant notamment proposés avec les Happy Meals McDonald’s, une certaine demande a repris.

Cumulé à l’arrêt de l’export, le manque à gagner durant la période Covid se chiffre à 6,5 M€ pour l’entreprise qui réalise un chiffre d’affaires annuel d’environ 100 M€.

« Nous attendons la véritable reprise à la rentrée de septembre, en espérant que les Français…





Source link

© 2020 COVID-19. All rights reserved.
scroll to top