Un 2e décès et trois nouveaux cas liés à la COVID-19 au Nouveau-Brunswick | La COVID-19 en Atlantique


Trois autres personnes, tous des travailleurs de la santé, ont également reçu un résultat positif à la COVID-19.

Le nombre de cas actifs passe à 29 personnes. Au total, 157 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Un deuxième décès au Manoir de la Vallée

L’identité de la personne décédée samedi n’a pas été dévoilée par la Santé publique, mais les autorités précisent qu’elle avait des problèmes de santé sous-jacents avant de contracter le nouveau coronavirus.

Cette personne est l’un des cas qui avaient déjà été annoncés en lien avec l’éclosion qui sévit présentement dans la zone 5 et elle résidait au Manoir de la Vallée à Atholville avant son admission à l’hôpital.

Le Manoir de la Vallée, vu de l'extérieur.

Aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été signalé mardi au Manoir de la Vallée.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

J’ai été profondément attristé d’apprendre qu’un autre décès relié à la COVID-19 était survenu dans notre province, déclare le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Trois travailleurs de la santé touchés

La province, largement épargnée par la pandémie depuis son arrivée au pays, a également signalé trois nouveaux cas, qui sont tous en provenance de la région de Campbellton.

Deux de ces cas sont des travailleurs de la santé de l’Hôpital régional de Campbellton et l’autre cas est un employé du Manoir de la Vallée.

L'Hôpital régional de Campbellton, vu de l'extérieur, en été.

Des employés de l’hôpital ont reçu un test de dépistage positif.

Photo : Radio-Canada

Le premier décès constaté dans la province, le 4 juin dernier, était un résident du même foyer de soins spéciaux , le premier au Nouveau-Brunswick où se produit une éclosion. Daniel Ouellette avait 84 ans lorsqu’il est décédé.

Visites interdites à l’Hôpital de Campbellton

Le Réseau de santé Vitalité annonce que les visites sont
complètement interdites à l’Hôpital Régional de Campbellton et que tous les services non urgents offerts
par l’établissement sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision est prise « en raison du risque accru de contagion au nouveau coronavirus » et « dans le but d’assurer la sécurité du personnel et des patients de l’hôpital », peut-on lire dans le communiqué envoyé par Vitalité.

Le Service d’urgences demeure ouvert
. Toutefois, les autorités demandent aux gens ayant des symptômes
légers, dans la mesure du possible, de contacter leur médecin de famille ou
Télé-soins 811 avant de se rendre au Service d’urgences.

Les maires du Restigouche lancent un appel à la compassion

Plusieurs résidents du Restigouche rapportent que des opérations et autres soins de santé prévus ailleurs dans la province ont été annulés ou reportés parce qu’ils habitent dans cette région.

En conférence de presse, les maires du Restigouche et des représentants de Districts de services locaux demandent l’appui de leurs députés et du gouvernement provincial.

Ils dénoncent une inaction du gouvernement et des députés locaux quant aux propos quasi répugnants qui ciblent la population de la région aux prises avec une éclosion de COVID-19.



Source link

scroll to top