un impact de «plusieurs centaines de millions» chez Hydro-Québec


(Montréal) Les secousses économiques provoquées par la pandémie de la COVID-19 risquent d’avoir un impact de « plusieurs centaines de millions de dollars » sur le bénéfice net d’Hydro-Québec, a indiqué lundi sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu.




La Presse canadienne

Celle-ci a offert quelques précisions sur les turbulences provoquées par le nouveau coronavirus dans le cadre d’une conférence virtuelle organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), où elle a également promis des changements en matière de diversité au sein de l’équipe de direction de la société d’État.

Interrogée, Mme Brochu a répondu que la COVID-19 « fesse fort », ce qui oblige Hydro-Québec à gérer ses dépenses d’exploitation de manière serrée

Avant même d’être frappée par la pandémie, la société d’État avait vu ses ventes fléchir au premier trimestre terminé le 31 mars et avait prévenu qu’elle ne serait pas en mesure de générer un profit net de 2,9 milliards cette année — une somme versée dans les coffres de l’État — comme il était indiqué dans le plan stratégique 2020-2024.

La nouvelle dirigeante d’Hydro-Québec, qui a récemment nommé deux femmes — Claudine Bouchard (évolution d’entreprise et approvisionnement stratégique) et Johanne Duhaime (technologie de l’information et communications) — au sein du comité de direction. La table est néanmoins « très blanche », a dit Mme Brochu.

Au moment où la question du racisme systémique est très présente au sein de la sphère publique, la dirigeante de la société d’État a affirmé qu’il fallait « remédier à la situation ».





Source link

scroll to top