Un ministre britannique testé négatif au COVID-19 après une frayeur au Parlement


Londres | Le ministre britannique des Entreprises Alok Sharma a annoncé jeudi avoir été testé négatif à la COVID-19, au lendemain d’une apparition devant les députés qui avait fait craindre un nouveau cas au sein du gouvernement. 

• À lire aussi: [EN DIRECT 4 JUIN] Tous les développements de la pandémie

«Je viens d’avoir les résultats et mon test à la COVID-19 est négatif», a tweeté Alok Sharma, adressant ses remerciements pour les «gentils messages» qu’il a reçus ces dernières 24 heures.

Pendant qu’il présentait devant les députés un projet de loi sur la gouvernance d’entreprises et l’insolvabilité, mercredi, le ministre est apparu hagard, essuyant son front transpirant avec un mouchoir. Face à des symptômes pouvant évoquer une infection au nouveau coronavirus, il avait été testé et était rentré chez lui, selon sa porte-parole.

Fin mars, le Premier ministre conservateur Boris Johnson et son ministre de la Santé Matt Hancock avaient été testés positifs à la COVID-19. L’état du chef du gouvernement avait même nécessité son hospitalisation, et il a passé plusieurs nuits en soins intensifs.

Cette suspicion de nouveau cas était survenue au lendemain de la décision hautement controversée d’abandonner le vote à distance des députés, instauré fin avril pour lutter contre la propagation du virus qui, selon le dernier bilan du ministère de la Santé, a fait près de 40 000 morts au Royaume-Uni, deuxième pays au monde le plus durement frappé après les États-Unis.

«C’est juste affreux. Le gouvernement a mis fin au travail à domicile des députés et nous a demandé de retourner dans un bâtiment où la distanciation sociale est impossible», a tweeté mercredi l’élue travailliste Lisa Nandy. «Les députés rentrent chez eux dans toutes les régions du pays ce soir», avait-elle dénoncé.

La Chambre des communes a fait l’objet d’un «nettoyage supplémentaire», selon un porte-parole.



Source link

scroll to top