Une centenaire guérie du Covid-19


La propagation du coronavirus se poursuit dans le monde, alors que les hôpitaux de France déjà sursollicités font face à un important afflux de patients. Malgré les difficultés qui arrivent, les bonnes nouvelles, belles images et élans de solidarité existent dans une actualité parfois lourde. « L’Obs » fait une sélection de ces informations qui vous redonneront sourire et espoir.

  • Sanofi annonce un don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine

Le laboratoire français Sanofi a annoncé ce vendredi 10 avril faire don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine. Ce dérivé de la chloroquine, prescrit contre paludisme, sera donné à une cinquantaine de pays pour traiter les malades atteints du Covid-19.

L’entreprise, qui affirme avoir reçu « un nombre croissant de demandes émanant de gouvernements du monde entier », a augmenté sa capacité de production de 50 % et prévoit de la quadrupler d’ici à l’été.

La chloroquine, leurre ou miracle ? Les leçons venues d’Asie

  • Baisse du nombre de patients entrant en réanimation en France

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, le nombre de patients en réanimation a enregistré une baisse en 24 heures, avec 7 066 patients, soit 82 de moins que mercredi, a précisé Jérôme Salomon lors d’une conférence de presse. Ce chiffre permet de penser que « nous sommes en train progressivement de freiner l’épidémie », a-t-il ajouté.

Pour autant « il faut rester extrêmement prudent », et « redoubler nos efforts collectifs et solidaires », notamment en matière de confinement et de gestes barrière.

Coronavirus : 424 morts dans les dernières 24 heures à l’hôpital en France

  • Des premiers résultats d’efficacité d’un vaccin pour fin mai ?

Alors que les chercheurs de l’Institut Pasteur multiplient les travaux pour trouver un vaccin et un traitement contre le Covid, Christophe d’Enfert, directeur scientifique de l’institut, déclare attendre « les premiers résultats d’efficacité chez l’animal pour fin mai ».

« À partir de là, nous pourrons développer un premier lot clinique et lancer les phases tests à l’automne. Traditionnellement, il faut compter un an avant la mise sur le marché », rapporte « Le Point ».

Le plasma des patients guéris du Covid-19 peut-il sauver des vies ?

C’est une nouvelle qui fait du bien. Alors que l’on s’inquiète pour les personnes âgées, qui sont parmi les plus « à risque », une femme de 101 ans, qui avait été testée positive au Covid-19, en est désormais guérie.





Source link

scroll to top